J'avais prévu de vous parler de la récession et des très mauvais chiffres (publiés, hier) de la production industrielle en France mais "Les Echos" révèlent, ce matin, une petite histoire étonnante. Et finalement une "bonne nouvelle", pour potentiellement plus d'1 million de personnes en France. L'assurance-vieillesse vient, en effet, de découvrir que depuis 25 ans, elle accorde trop de trimestres de cotisations à certains de ses assurés. Plus d'un million de personnes sont concernées, donc, pour un coût total, estimé jusqu'ici à 300 millions d'euros. Pas grand chose, en fait, puisque ça représente, 0,04% du total des pensions versées, l'année dernière. Pour les assurés concernés, l'erreur -que, sans doute, presque tous n'ont même pas vue passer- l'erreur se traduit de 2 façons différentes : certains ont pu prendre leur retraite un peu plus tôt que prévu (1 trimestre). D'autres voient leur pension majorée. A l'origine de cette erreur, le mauvais paramétrage d'un programme informatique, créé pour rendre compatibles le logiciel de l'assurance-vieillesse d'un côté, et celui de l'assurance-chômage de l'autre. Normalement, pour avoir un trimestre comptabilisé pour la retraite, il faut avoir été indemnisé, au chômage, au moins 50 jours. Le problème, c'est qu'à partir de 1984, le logiciel a validé un trimestre dès le premier jour d'indemnisation ! D'où, ce surplus de trimestres en faveur des salariés. Selon les calculs de la Caisse Nationale d'Assurance-Veillesse, plus de 600 000 personnes encore en activité seraient concernées. A ces 600 000, il faut ajouter tous ceux qui sont déjà partis à la retraite avec ce petit "bonus"! Alors, qu'est-ce qu'on va faire maintenant ? Pour les retraités, rien : ce qui est pris est pris. Le gouvernement a aussi décidé qu'aucun "redressement" ne sera imposé aux plus de 53 ans. Tous les autres, en revanche, vont prochainement recevoir un courrier de leur Caisse de retraite pour "corriger" leur situation. Microsoft prépare (peut-être) un très "gros coup". A l'origine de cette rumeur, le lancement, par le géant américain du logiciel, d'une vaste opération de financement. Une émission obligataire, la première de toute l'histoire de l'entreprise. Pour un total proche de 4 milliards de dollars. Comme Microsoft est rentable et riche, beaucoup y voient, donc, la préparation d'une importante opération financière. Peut-être le rachat de Yahoo (pour concurrencer Google). L'année dernière, l'opération avait échoué, mais des discussions entre Microsoft et Yahoo auraient repris récemment. Tapie et le Club Med. Le Club Med demande à l'Autorité des Marchés Financiers d'enquêter sur les fluctuations de son cours de bourse. Est visé, en fait, directement, Bernard Tapie et ses déclarations répétées (et parfois contradictoires) sur son éventuelle entrée au capital du groupe touristique. L'AMF confirme que le titre Club Med est particulièrement "surveillé", depuis 2 semaines. France Telecom lance, aujourd'hui, un forfait "social" pour téléphone mobile. Une première. Un forfait bloqué à 10 euros. Donnant droit à 40 minutes de communication et 40 sms par mois. Cette offre spécifique est reservée aux plus démunis, allocataires de minima sociaux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.