L'éco du jour de Bruce de Galzain Ce n’est pas une exhortation ou une recommandation que je vous fais... c’est bien le thème de cette chronique en ce lundi de Pâques, fête chrétienne et jour férié en France depuis 1866 ! Depuis des années, en effet, l’entreprise et la religion se sont accommodées, de nombreux jours fériés sont liés à des fêtes religieuses, des fêtes catholiques en particulier. Mais le monde du travail est aujourd’hui globalisé et les cultures religieuses n’ont plus de frontières. Les dirigeants d’entreprises se voient donc confrontés à de nouvelles formes de revendications : doivent-ils autoriser le port du voile dans l’entreprise ? La cantine doit-elle être casher ? Faut-il installer une salle de prière ? Eh bien, à ces questions certaines entreprises ont déjà répondu. Renault et PSA notamment ont aménagé des lieux de cultes et autorisé la prière à certaines périodes. A Radio France, des autorisations d’absences sont accordées pour certaines fêtes juives et musulmanes. Ces aménagements ne sont bien sûr pas la règle. Dans le secteur public notamment, le principe de laïcité impose une stricte neutralité aux agents dans l’exercice de leurs fonctions. Dans le secteur privé, c’est plus compliqué, la loi n’encadre pas strictement l’exercice de la liberté religieuse. La Halde, la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité, vient donc de rendre un avis sur cette question. Elle rappelle que la liberté religieuse est la régle au sein de l'entreprise privée mais l'employeur peut y apporter des restrictions. Le port d'insigne religieux peut notamment être interdit pour raison de sécurité, de santé, d'hygiéne ou parceque le salarié est en contact avec la clientèle. Les pratiques religieuses en général ne peuvent en fait s'imposer face aux nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise ("Prière de travailler" donc) indique la Halde qui conseille bien sûr de privilégier le cas par cas. Quant à la pratique des dirigeants d’entreprises, elle peut permettre à certains d'être plus "éclairés" que d'autres. Stephen Green est le patron d'HSBC, l'une des plus grosses banques du monde ; il est aussi prêtre anglican et habitué à prêcher dans sa paroisse de Londres. Eh bien, le révérend Stephen Green a été l’un des trés rares banquiers a confessé que certaines pratiques n’avaient pas contribué au bien-être de l’humanité. C'est déjà ça ! Plus 8,3%. c'est la croissance sur un an de la production industrielle en Chine. Elle était de 3,8% sur les deux premiers mois de l'année. Le premier ministre Wen Jiabao se veut donc optimiste mais prudent. Les statistiques officiels du premier trimestre seront publiées jeudi. Pékin s'attend à un rebond. + 8,3% c'est la croissance sur un an de la production industrielle en Chine, elle était de 3,8% sur les deux premiers mois de l'année. Le premier ministre Wen Jiabao se veut donc optimiste mais prudent. Les statistiques officiels du premier trimestre seront publiées jeudi. Yahoo et Microsoft reprennent langue. Pas question pour Yahoo d'être purement et simplement racheté par Microsoft, c'est exclu depuis un an. En revanche un rapprochement ou un partenariat est envisagé pour faire le poids face à Google ! Les verts attaquent les rouges en France. Le Crédit agricole a déposé plusieurs plaintes contre la Caisse d'Epargne pour des "entraves aux transferts des livrets A". Les Livrets sont distribués par toutes les banques depuis le 1er janvier mais la Caisse d'Epargne, détenteur historique des Liverts, ne jouerait pas le jeu ! Au contraire, elle freinerait ou même empêcherait les transferts vers d'autres établissements.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.