Une chronique de Régis Lachaud. La spéculation repart dans le bordelais où les ventes de primeur du millésime 2009 s'annoncent très bonnes.... Notamment pour les grands crus pour lesquels certains records de prix datant de 2005 pourraient être battus. Du coup, la perspective de gains rapides et faciles attire les spéculateurs et alimente les craintes des vrais professionnels, producteurs et distributeurs... Plusieurs choses expliqueraient cette montée de fièvre sur le marché des grands vins de bordeaux... D'abord, et avant tout, la qualité du millésime 2009 que la plupart des professionnels qualifient "d'exceptionnelle". Où l'on voit que, comme pour les matières premières, l'immobilier ou les monnaies, la spéculation repose le plus souvent sur des faits, dont elle accentue ensuite les conséquences... Ensuite, la forte reprise économique dans les pays émergents... Le taux de croissance est à nouveau supérieur à 10% en Chine, par exemple,... Et certains producteurs de grands crus espèrent bien attirer quelques riches clients de ce pays vers nos plus belles bouteilles....Enfin, il y a cette tradition bordelaise des ventes de vins en primeur qui encourage, de fait, la spéculation sur les prix... Certaines années, on atteint une fièvre acheteuse digne des plus grands marchés financiers mais ce marché des primeurs bordelais a aussi connu quelques grands krachs similaires à ceux des principaux indices boursiers.. Paradoxalement, la baisse de l'euro vis à vis du dollar devrait également alimenter cette spéculation... Les acheteurs chinois et américains paieront moins cher, en dollars!En fait, la fièvre monte depuis déjà quelques semaines, à tel point que certains négociants internationaux évoquent un risque d'escroqueries!Certains vrais-faux courtiers en vins rouge pourraient tenter de berner les néophytes en vendant des bouteilles de grands crus qui n'existeront jamais. Les primeurs vendus ne sont en fait mis en bouteille que 12 à 18 mois plus tard, plus d'un an après la vente. Du coup, l'acheteur ne reçoit d'abord qu'un papier attestant du nombre de bouteilles payées... Un an plus tard, quand il attend ces chères bouteilles pour les déguster et téléphone pour les réclamer si la livraison tarde, il n'y a plus personne au bout du fil... Ni courtier, ni producteur... "Je ne serais pas surpris qu'il soit vendu trois fois plus de grands crus 2009 qu'il n'en existe réellement" déclarait récemment le responsable d'un négociant international, alerté par sa filiale en Chine.. Sans citer de chateaux, de très belles bouteilles seraient déjà mises en vente via internet, alors que leur producteur n'a pas encore fixé de prix! Attention donc aux escrocs... Les amateurs de grands vins primeur doivent vérifier que leur trader dispose réellement des options d'achat qu'il veut vendre! La rigueur est à la mode en Europe. Rigueur "première" en Espagne... Le chef du gouvernement Luis Zapatero a dévoilé hier de nouvelles mesures de réduction des dépenses publiques, notamment une baisse moyenne de 5% des salaires dans la fonction publique et un gel des retraites... Rigueur "deuxième" au Portugal où le plan d'austérité a encore été durci. Le gouvernement annonce de nouvelles hausses d'impot (notamment un point supplémentaire de TVA) pour accélérer la réduction du déficit budgétaire. Rigueur "troisième" en Grande Bretagne, où le nouveau premier ministre David Cameron a symboliquement annoncé une baisse de salaire pour ses ministres. Un budget d'urgence, de rigueur, sera présenté dans les 50 jours. Cela dit, malgré ces annonces, l'euro a encore perdu du terrain face au dollar. La monnaie européenne vaut 1 dollar 2543 ce matin à Tokyo....

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.