Par Bruce de Galzain

C'était il y a deux siècles, Louis Pasteur et Robert Koch s'élevaient contre l'impôt sur les portes et fenêtres, un impôt mauvais pour la santé car il taxait le nombre de portes et fenêtres et avaient eu pour effet pervers de pousser à la construction de logements insalubres sans ouverture. Mais à l'époque ces deux pionniers de la médecine moderne n'étaient pas entendus : les seuls économistes et fiscalistes avaient droit de cité ! C'est le président du Comité Bastille qui parle ainsi, André Teissier du Cros propose une révolution fiscale mais lui aussi ingénieur retraité et non économiste a un peu de mal à se faire entendre et lui aussi estime que l'Impôt sur le revenu est mauvais pour la santé. Le Comité Bastille propose de supprimer sur 10 ans, cinq impôts : celui sur le revenu, la CSG, l'impôt sur les sociétés, la taxe foncière et les droits de successions et remplacerait l'ISF par la TAN, la Taxe sur l'Actif Net ; une taxe progressive de 1,25 à 3% payée par les seuls particuliers à partir d'un patrimoine net de 50.000 euros ; une taxe que l'on peut calculer sur le site de l'association comitebastille.org ! Résultat il y aurait à peu prés autant d'impôt payé 200 milliards par an mais des impôts mieux répartis et simplifiés. L'idée de ce comité qui a élaboré un programme complet soumis à plusieurs partis politiques et validé par le CJD le Centre des Jeunes Dirigeants est aussi de relancer l'activité par une reconversion de notre économie dans la transition énergétique en facilitant l'investissement dans l'habitat, l'énergie et l'agriculture verte ou encore la forêt ; des investissements facilités à long terme qui priveraient de leur raison d'être les paradis fiscaux ! Cette révolution passe aussi par une interdiction des stock-options, des parachutes dorés et des rémunérations de dirigeants supérieurs à 20 fois le plus petit salaire de l'entreprise ! Le Comité Bastille souhaite également un appareil d'Etat allégé, moins de ministres, une réforme territoriale assumée et même une réforme de l'Education nationale. On le voit beaucoup de réformes déjà engagées sauf celle de la fiscalité pourtant promise par le gouvernement précédent. Mais le Comité Bastille prend son mal en patience et rappelle que la TVA inventée par la France dans les années 50 n'est pas née en un seul jour et que l'Europe entière et une partie du monde ensuite en a repris l'idée !

Alstom n'est pas encore américain ! Non, ce dossier explosif est relancé ce matin car désormais l'Etat aura le pouvoir de valider ou non le rachat d'Alstom par Général Electric ou tout autre entreprise : un décret en ce sens vient d'être publié au Journal officiel signé par Manuel Valls et Arnaud Montebourg qui voit dans cette mesure de protectionnisme économique une reconquête de la puissance de la France.

Nulle. La France qui au 1er trimestre a eu une croissance nulle selon l'Insee qui prévoyait pourtant 0,1%... La consommation des ménages est elle en baisse de 0,5% comme les investissements des entreprises !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.