Certains parlementaires vont peut-être mal digérer leur petit-déjeuner, ce matin. Quand ils ouvriront leur journal, ils vont, en effet, tomber (ils ne peuvent pas la rater!)... il vont tomber sur une publicité, vantant les mérites du Grand emprunt. Elle est sur 2 pages, sur fond bleu. Et, on y voit une Marianne... enceinte! Pour ceux qui ne comprendraient pas, le slogan est encore plus clair: "La France investit dans son avenir" (enfant-avenir: il fallait y penser!). Sur l'autre page, la publicité répond, directement, aux critiques (y compris venant de Droite): "le Grand emprunt n'est pas une dépense... courante. Il a vocation à enrichir le pays". La pub se termine par cette invitation: "suivez les investissements D'AVENIR (on insiste!) sur gouvernement.fr". Si cette pub peut faire tousser quelques députés et sénateurs... c'est un petit détail. Rien. Si ce n'est que le Grand emprunt n'a pas encore été définitivement adopté par le Parlement! Il le sera, dans quelques jours... ça ne fait aucun doute mais formellement, ce n'est pas fait puisque le Collectif budgétaire, dans lequel il est inscrit, vient juste d'être adopté au Sénat (cette nuit, en fait). Il doit, donc, encore passer en Commission mixte paritaire, avant un nouveau vote des 2 chambres. Cela dit, ce problème de "concordance des temps" entre la communication gouvernementale, d'un côté, et le calendrier parlementaire de l'autre (c'est beau, on dirait du Thomas Legrand!)... ce "problème", on le retrouve ailleurs dans cette Loi budgétaire rectificative. Et cette fois-ci, ça concerne la prévision de croissance pour 2010. Dans ce texte, le gouvernement la double, par rapport à son estimation initale. En la portant à +1,4%. Quand il a annoncé ce doublement, il a quelques semaines... personne n'a contesté. C'était crédible. Mais voilà, le temps qu'on EN discute au Parlement... ça l'est moins! Le contexte (comme le temps) s'est sérieusemernt refroidi: les derniers chiffres économiques, publiés pour l'Europe entière ne sont pas bons. Le retour de la croissance n'est pas franchement au rendez-vous. Et certains économistes s'excusent, déjà, pour "cette interruption (involontaire) de la reprise économique. Voila (peut-être) pourquoi il était si urgent de parler d'autre chose, d'être plus positif. En parlant, donc, du "Grand emprunt". Et de cette Marianne qui attend un heureux événement. BNP-Paribas affiche de très bons résultats 2009! Ils viennent d'être publiés. BNP Paribas annonce que son bénéfice a quasiment doublé, d'une année sur l'autre: 5,8 milliards d'euros de profits en 2009. +93%! Ses résultats au dernier trimestre 2009 sont meilleurs que prévu, grâce à ses activités de banque de financement et d'investissement. Grâce à ses activités sur les marchés, autrement dit. Produire moins. A Onnaing, dans le Nord, Toyota a confirmé, hier, la réduction importante de sa production automobile. L'usine française du constructeur japonais assemble la Yaris. La direction explique qu'elle anticipe, de la sorte, la baisse attendue de ses ventes, en raison de la fin annoncée de la prime à la casse, mais aussi en raison de l'impact de ses problèmes de pédales de frein, d'accélérateur et de tapis de sol. Toyota France annonce, donc, des arrêts temporaires de production, à Onnaing, des mesures de chômage partiel et le non-renouvellement d'au moins 350 contrats intérimaires. Testing public. L'info est dans les Echos, ce matin. Pour améliorer la qualité de l'accueil dans les services publics, Bercy va organiser des "testing" dans ses administrations. De faux usagers vont être envoyés aux guichets et un classement des bons et mauvais élèves sera publié.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.