Christine Lagarde avait une bonne nouvelle a annoncer, hier: la révision à la hausse de la prévision de croissance du gouvernement pour 2010. Elle était jusqu'ici fixée à 0,75%. Elle passe, officiellement, à 1,4%. La ministre, hier, qui ne fait, en fait, que confirmer ce que le Premier ministre annonçait la semaine dernière... Christine Lagarde a bien insité pour marquer les esprits: il s'agit d'un "quasi-doublement" de la croissance attendue... une très "bonne nouvelle". Que confirment, effectivement d'autres organismes qui font de la prévision. OCDE, FMI, Commission européenne, Banque de France: ils ont touss, récemment, revu à la hausse leurs chiffres. Touss... mais pas forcément avec eux, les patrons des grandes entreprises. Plus discrêtement (dans les colonnes des journaux économiques, ou dans pages "économie" des journaux... celles que vous ne lisez peut-être pas. A tort!)... plus discrêtement donc, ces grands patrons jouent une petite musique bien différente. Plus inquiètante. Ils ne vont pas jusqu'à pencher pour un scénario en W... une rechute brutale de l'économie dans la récession... mais ils sont loin de penser que les choses s'améliorent très nettement. Petit florilège. "2010 sera une année plate, dans le meilleur des cas" a dit, par exemple, le patron de Saint-Gobain... entreprise qui a une vision assez précise de l'état économique de la planète. "Avec le soutien aux banques, à l'économie, avec le déluge de liquidités déversées par les banques centrales, le rebond était évidemment assuré" expliquait réceemment un autre patron, Michel Cicurel. Mais la survie de l'économie dépend totalement de cette ventilation... artificielle!" Et elle s'épuise, dit-il. Pour nombre de dirigeants, l'inquiètude c'est bien l'emploi. le chômage va peser sur la demande, explique l'un. Michel-Edouard Leclerc s'inquiète pour ses magasins: "en 2010, le consomateur va souffrir: il n'y aura pas de miracle". Hier dans les Echos, Denis Kessler, l'ancien n°2 du Médef et aujourd'hui PDG de la SCOR (une société de réassurance") finissait d'achever l'optimisme ambiant: "dans les crises, c'est la 3ème année la plus difficile". Et elle ne fait que commencer! Les soldes inquiètent les professionels de la mode. C'est ce qu'on peut lire dans le lettre de l'Institut Français de la Mode, organisme qui réunit les professions du textile et du cuir. Ils constatent que désormais une vente sur 3, dans les magasins de vêtements, se réalise en période de soldes ou de promotion. C'était une sur 5, il y a 10 ans à peine. Le sentiment, chez les consommateurs, que les promos, les rabais et les soldes sont permanents est aujourd'hui bien ancré. Avec cet effet pervers, selon les professionnels, eux-mêmes: une suspicion de plus en plus grande vis-à-vis des prix. Et des marges.. Le gouvernement va fixer des objectifs chiffrés, pour chaque agence Pôle emploi. Déclaration de Laurent Wauquiez, ce matin, dans le Parisien-Aujourd'hui en France. Le secrétaire d'Etat à l'emploi entend réduire, de la sorte, le nombre d'emplois non pourvus dans les secteurs qui, pourtant, veulent recruter: la construction, l'industrie. Selon Laurent Wauquiez encore, il n'y a plus de retard dans le traitement des dossiers d'inscription à Pôle emploi: le délai d'enregistrement est ramené à un jour et demi, dit-il. 2 records, face à face, ce matin. Les créations d'entreprises en 2009: 575.000, grâce notamment au succès de l'autoentrepreneur. Mais aussi record des défaillances: plus de 61.000. Une hausse de 11%, et un niveau jamais atteint depuis 1993.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.