C'est l'un des banquiers les mieux payé au monde: 11 millions de dollars, l'année dernière. Plus de 20, en 2011. A Wall Street, c'est une référence: on loue sa réussite parce qu'il a permis à sa banque de traverser la crise sans casse: JP Morgan, l'année dernière, a affiché un bénéfice record de 21 milliards de dollars! Pour se faire une idée encore sur Jamie Dimon -"Super Jamie"-, c'est lui, qui à Davos par exemple, monte au créneau quand il faut défendre le secteur financier. Même au pire moment. En 2011, en séance plénière face à Nicolas Sarkozy, il avait critiqué l'abus de réglementations imposées depuis la chute de Lehman Brothers, récoltant, en retour, une réponse cinglante du Président français. En janvier dernier (toujours à Davos), Jamie Dimon ne cachait pas son agacement face aux critiques sur la succession de scandales bancaires: "je pense que nous faisons notre travail correctement, il y a tellement de désinformation!". Bref, Jamie Dimon c'est le prototype même du banquier, génie de finance, déconnecté du monde réel et arrogant. Demain, il s'apprête à vivre un mauvais moment. Réunis en Assemblée générale, ses actionnaires vont devoir se prononcer sur une résolution demandant qu'on réduise ses pouvoirs à la tête de la banque. Jamie Dimon est, aujourd'hui Directeur Général et Président du Conseil d'administration. PDG autrement dit. Comme beaucoup d'autres, mais pour certains actionnaires, il faut changer les choses après l'immense scandale qui a affecté JP Morgan, l'année dernière. C'est l'histoire dite de la "baleine de Londres": une perte sur les marchés financiers de plus de 6 milliards de dollars ("baleine", c'était le surnom donné au trader -français- qui prenait des positions gigantesques). Jamie Dimon, en tant que patron de la banque, s'est excusé à maintes reprises, a réduit son "bonus" de 50%, a renvoyé une lettre encore, la semaine dernière, aux actionnaires pour endosser une nouvelle fois l'erreur ("le problème le plus stupide et embarrasant auquel j'ai été mêlé", écrit-il), rien n'y fait: des Fonds, actionnaires de JP Morgan, estiment que Jamie Dimon concentre trop de pouvoirs, ce qui lui a permis, notamment, de cacher le scandale pendant 4 mois, à son Conseil d'administration. Il a fait savoir en privé récemment qu'il quittera la banque, si on lui rogne ses prérogatives. "L'histoire du banquier qui ne voulait pas payer pour ses fautes" se poursuit demain.

Nouvelle cible. Yahoo! rachète Tumblr. La patronne de Yahoo!, Marissa Meyer, cherche depuis de semaines, à réaliser une grosse acquisition pour relancer son groupe, dépassé par Google et Facebook. La France (et Arnaud Montebourg) lui ont refusé Dailymotion, fin avril, du coup, c'est sur Tumblr, site, ou plutôt réseau social spécialisé dans les blogs, que Yahoo! jette son dévolu. On parle d'une opération à plus d'un milliard de dollars, qui devrait être confirmée dans la journée. "C'est cher payé" mais pour Yahoo! l'objectif est d'acquérir un site qui attire les internautes les plus jeunes.Pot. Une autre grosse opération à signaler, ce matin: l'entrée du Français Danone dans le capital de l'un des plus importants groupes laitiers chinois: Mengniu Dairy. Danone va en prendre 4%.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.