Une chronique de Bruce de Galzain Les TPE, les entreprises de moins de 10 salariés, on en parle pratiquement jamais et pourtant elles représentent 92% des entreprises du pays ; elles emploient 1 Français sur 5. Ce sont souvent des entreprises de proximité, vos artisans, votre pharmacien, votre boulanger. Eh bien ces Très Petites Entreprises n'ont pas toutes supportées la crise. Il y a les tops et les flops de l'année 2009 que publie cette semaine dans une enquête exclusive la Fédération des Centres de Gestion Agréés, une organisation qui regroupe à elle-seule 400.000 entreprises. Alors sur le podium, on trouve tout en haut, l'hôtellerie de plein air qui l'an dernier a progressé de prés de 10% : campings, mobile-home et autres bungalows sont bien plus sollicités que les hôtels, moins chers ils ont profité de la crise ! Médaille d'argent pour les poissonniers indépendants : + 3% en 2009. La poissonnerie artisanale est le seul secteur des métiers de bouche en croissance ! Enfin 3ème place pour les entreprises de nettoyage : + 2,9%, c'est la plus forte progression du secteur des services. Mais il y aussi les flops de 2009. C'est Laurence Parisot, la patronne des patrons, qui évoquait en juillet dernier le plus grand plan social en parlant des TPE et des PME. On en n'est pas encore là, les TPE ont vu en 2009 leur activité baisser de 2,6% en moyenne. Le pire, c'est pour la vente et réparation moto qui accélère sa marche arrière -10% après une année 2008 déjà difficile. Arrivent ensuite les agences immobilières - 9% (c'était -15 l'année d'avant !). Enfin en 3ème position, on trouve la maçonnerie artisanale, plus forte baisse du secteur du bâtiment l'un des plus touchés par la crise alors qu'il est traditionnellement leader du dynamisme des TPE. Les premières tendances de 2010 ne laissent pas présager d'amélioration à court terme mais nos Très Petites Entreprises ont un atout majeur selon un expert du secteur, leur cote d'amour auprès des Français. Ces petites structures sont orientées vers l'économie réelle, l'économie de proximité, bien plus prés de nous que l'économie virtuelle de la finance par exemple. Mais cet atout dépend du pouvoir d'achat, de la consommation des ménages qui est en baisse depuis seulement quelques mois ! Washington capitale mondiale de la finance pendant 4 jours... G20 Finance, assemblées annuelles de printemps du FMI, de la Banque mondiale : la capitale américaine voit venir à elle 20 ministres de l'économie contre 7 auparavant. Une fois de plus on va parler rééquilibrage de l'économie mondiale mais aussi taxes sur les banques. Avant ce G20 Finance s'est tenue le 1er G20 Travail où l'on a parlé emploi : la France y a défendu un salaire minimum pour tous les pays ! Nouvelles prévisions de croissance du FMI… des prévisions affinées après celles du mois de janvier. Le Fonds Monétaire Internationale se montre un peu plus optimiste pour le monde en général, pour la France également avec une croissance d'1,5% en 2010 mais 1,2 seulement pour l'Allemagne. Le travail gratuit, ça rapporte en Italie... Baby-sitting et bénévolat des grands-parents ou des retraités génèrent 1,2% du PIB plus de 18 milliards d'euros. Cette aide gratuite donne en fait la possibilité à 800.000 femmes de travailler !

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.