L'éco du jour par Alexandra Bensaïd. ____ N'entamons pas le débat sur les propriétaires de l'île de Ré et appelons les aussi, les assujettis à l'ISF. Vous savez qui paie l'impôt de solidarité sur la fortune ? Ce sont les personnes domiciliées en France qui déclarent plus de 770 000 euros. Eh bien, première bonne nouvelle, ils sont de plus en plus nombreux : près de 566 000 foyers, l'année dernière, plus d'un demi million, ce qui signifie que leur nombre a augmenté de 90% en 5 ans. Pourquoi ? Eh bien jusqu'alors, grâce à la bourse et à l'immobilier. On est d'accord, ça risque de changer. Toujours est-il que grâce à eux, l'Etat a fait rentrer dans ses caisses 3 milliards 800 millions d'euros. Et là, deuxième bonne nouvelle, nous dit-on à Bercy, c'est moins qu'en 2007, où le Trésor public avait récolté 4 milliards. Un recul du produit de cet impôt, c'est inédit ! Et vous voyez le paradoxe, plus d'assujettis à l'ISF et moins d'argent dans les caisses. Oui, c'est l'effet du paquet fiscal, la fameuse loi tepa, travail emploi et pouvoir d'achat, adoptée à l'été 2007. Dans ce texte, il y a l'abattement sur la valeur de la résidence principale qui a été augmenté. Et puis il y a le dispositif qui permet aux redevables de l'ISF de réduire leur impôt si ils investissent dans les PME. Et même, il ne leur est pas interdit d'espérer qu'un tel investissement puisse rapporter de l'argent. D'où le succès de la mesure.Plus d'un milliard est ainsi arrivé aux petites et moyennes entreprises. La seule morale de cette histoire, c'est que finalement, pour ou contre l'ISF, peu importe, c'est plutôt bienvenu en ce moment... mais on n'est pas surs que ça dure. Nouveau malaise des places financières. A New York, Wall Street a fini au plus bas depuis 12 ans. Le dow Jones a lâché 3,4%. Scénario habituel, ce matin, les places asiatiques suivent. A la mi séance, moins 3 et demi à Hong Kong. Tokyo a limité la casse, moins 1,46% en clôture. Quand touchera-t-on le fond ? Sans doute quand les investisseurs cesseront de s'inquiéter pour les banques. Or, en ce moment, des Etats-Unis à la France en passant par l'Allemagne, les Etats continuent de jouer les pompiers sur fond de rumeurs de nationalisation. Christine lagarde l'a dit à la télé américaine. La prévision de croissance de notre ministre de l'Economie pour 2009 est "légèrement meilleure" que celle de la commission européenne et du FMI. Légèrement meilleure donc qu'une baisse de 1,8%. Le chiffre officiel, ce sera dans quelques jours, début mars, dit Bercy. Renault veut indemniser le chômage partiel à 100%, au lieu de 80% aujourd'hui. Pour aider ses ouvriers, le constructeur demanderait des jours de RTT aux cadres et aux ingénieurs.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.