Par Bruce de Galzain.

Twitter lance aujourd'hui sur son fil la 1ère journée européenne de l'emploi avec le hashtag VotreJob en français mais aussi YourJob, DeinJob ou plus compliqué JouwBaan là c'est du Néerlandais. En fait, cinq pays participent à cette journée : la France, le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Allemagne et les Pays-Bas. L'idée c'est que grâce à ces mots-clés, les candidats se rapprochent des recruteurs, une centaine d'entreprises privées ou d'institutions dont une quarantaine pour la France avec de grands noms comme BNP Paribas, Crédit agricole, La Poste mais aussi le ministère du Travail ou l'armée qui recrute 10% des nouveaux engagés via les réseaux sociaux. Tous sont déjà actifs sur Twitter mais aujourd'hui ils proposeront davantage de postes à pourvoir, des CDI, des postes d'apprentis, des VIE à New York par exemple pour le Crédit Agricole. Et puis les twittos candidats pourront tchater quasi instantanément avec les recruteurs. Chez BNP Paribas on insiste : aujourd'hui la guerre des talents nous oblige à être partout ! Nous avons des candidats sur-sollicités, c'est à nous de faire l'effort pour eux, d'aller les chercher ! Voilà un monde merveilleux où ce sont les entreprises qui appâtent les candidats et non pas les chômeurs qui tannent les entreprises.Il faut dire que sur Twitter les candidats ont plutôt tendance à être jeunes, diplômés et selon une étude de l'institut PotentialPark la nouvelle génération se comporte sur le marché du travail comme un consommateur, près d'un sur 2 abandonne une candidature sur internet lorsque cela devient trop compliqué. La Poste également est très active sur les réseaux sociaux, elle a même obtenu la 3ème place sur 126 entreprises dans le classement social media de l'institut PotentialPark il y a 15 jours. Elle met donc en avant son image employeur, nous touchons une population nous dit La Poste qui ne nous attend peut-être pas sur ce réseau social. Mais si les entreprises s'y retrouvent et ont même tout à y gagner puisque l'opération est totalement gratuite pour eux, que peut donc en tirer Twitter ? Certains avancent que cette thématique emploi est très porteuse en ce moment mais pour le coup elle ne génère pas de revenus pour Twitter... qui insiste d'ailleurs il n'y a aucun enjeu financier dans cette opération, ce n'est pas du tout une démarche commerciale ! Résultat Twitter a certes annoncé un chiffre d'affaire pour l'an dernier de plus d'1 milliard d'euros mais une perte sèche de 500 millions. En fait ce qui compte aujourd'hui chez Twitter c'est son audience, sa valeur immatérielle et le prix que pourraient mettre ses concurrents pour la racheter !

  • Les remboursements de soins se font attendre

Soyez patients pour le coup, le mois dernier il y a eu 10% de baisse des remboursements de consultations chez les généralistes par rapport à janvier 2014, pour tous les soins médicaux et dentaires la baisse est de 5%. En cause la grève des médecins contre la loi santé qui ont refusé la carte Vitale et engorgé l'Assurance maladie avec les feuilles de soins !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.