A Bercy, c'est le conseiller d'un ministre qui vantait, ainsi, récemment, la méthode du gouvernement. On l'asticoquait gentillement sur les dizaines de milliards d'économies que le gouvernement va devoir trouver pour réduire le déficit. On lui demandait où donc Bercy allait les trouver, ces milliards, il a fini par s'agacer: "vous n'avez pas compris que la méthode a changé" commence-t-il par expliquer. "Le modèle désormais, c'est ce qui s'est passé avec le rapport Gallois. Tout le monde disait qu'on ne ferait rien., On a tranché et décidé dans les 24h qui ont suivi sa publication. "Eh bien, pour la suite ce sera pareil. Pour chaque dossier, il y a une commission, une concertation ou un rapport. A chaque fois, il y aura des décisions, avec, à la clé des économies!". Pour la politique familiale, il y aura donc la remise du rapport Fragonnard. Et dans la foulée, des décisions! Pour l'Assurance-vie (que Bercy rêve de taxer), pareil avec le rapport Berger/Lefebvre. Pour les aides aux entreprises et pour les dotations aux collectivités locales, idem. Pour les retraites enfin: "même méthode", jure-t-il. Pour elles, le processus commence, dès ce matin, avec l'installation, de la Commission pour l'avenir des retraites. Elle a 3 mois pour faire des propositions pour une réforme que Bruxelles a clairement pointé comme "prioritaire". Pour cela, elle va s'appuyer, évidemment, sur les travaux du COR, le Conseil d'Orientation des Retraites. Mais elle pourra aussi s'intéresser à cette étude, que vient de publier HSBC. Depuis 8 ans, la banque publie chaque année une grande enquête sur "l'avenir des retraites", histoire de mieux connaître les intentions de ses clients. 15 mille personnes interrogées, cette année, dans 15 pays différents, développés ou émergents. Et pour la France, ce qui saute aux yeux, c'est la confiance renouvelée en notre système de retraite par répartition. Alors que les finances publiques sont dans l'état que l'on sait, alors que les réformes de retraites s'enchaînent et s'accumulent, les Français continuent à penser que la source principale de leur revenu, à la retraite -et ils fixent la barre assez haut, selon cette étude- proviendra des pensions versées par le régime public. 44% font confiance à l'Etat pour financer leur retraite. C'est le taux le plus élevé obtenu dans le monde, selon cette étude. Le seul autre pays où l'Etat providence bénéficie d'une telle confiance (pour l'avenir des retraites), c'est la Chine!

Changer de disque. Les ventes de disques sont reparties à la hausse, en 2012: c'est la première fois depuis 1999! Ca n'était pas arrivé, en fait, depuis la création de Napster et la généralisation du téléchargement illégal qui a suivi. Aujourd'hui encore, on estime qu'un internaute sur 3 accède régulièrement à un site illégal de téléchargement de musique, mais l'offre légale progresse (téléchargement ou abonnement payants) et, donc, pour la première fois depuis 99, le marché mondial de la musique a progressé d'une année sur l'autre. De 0,3%. Ce n'est pas pas grand chose, mais l'industrie du disque veut croire à une inversion durable de la tendance.A noter, l'album qui s'est le plus vendu, dans le monde, l'année dernière, c'est "21" d'Adèle. C'est la première fois qu'un même album arrive en tête, 2 années de suite.S'envoler. Les résultats d'EADS, la maison-mère d'Airbus, publiés ce matin. Les bénéfices grimpent de 12%, à 1 milliard 200 millions d'euros.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.