L'info va faire hurler les pourfendeurs de la "malbouffe" mais, c'est comme ça : dans la crise, et le déluge de mauvaises nouvelles d'hier, une société affiche une santé insolente, c'est Mac Donald's ! Le MacDo. L'entreprise vient d'annoncer des bénéfices en hausse de 80% pour 2008, soit 4 milliards 300 millions de dollars, au total. Les ventes mondiales ont progressé de 7%, l'année dernière. Un peu plus même encore, en Europe. Au total dans le monde, Mac Donald's voit passer 58 millions de clients par jour ! Alors Mac Do affirme que c'est son repositionnement vers des menus "plus sains, plus équilibrés" qui explique ce succès : l'apparition de salades et de fruits frais dans ses menus. Sans doute un peu. C'est vrai aussi qu'aller au Mac Do, c'est moins culpabilsant aujourd'hui qu'hier mais précisément si on regarde de plus près, ce sont bien les produits "classiques" de Mac Do qui cartonnent. Le Big Mac, les frites, et le coca. Le patron le confirme, d'ailleurs : "en pleine crise du pouvoir d'achat, nos restaurants présentaient le meilleur rapport qualité-prix", affirme Jim Skinner. Il ajoute "nous sommes, également, un "repère" dans une économie désorientée par les aléas de la finance". Rien que ça. Pour 2009, Mac Donald's ira encore à contre-courant : la chaîne prévoit plus de 2 milliards de dollars d'investissements, pour ouvrir un millier de nouveaux "restaurants", et refaire la décoration des sites existants. En Europe, Mac Do va embaucher plus de 12 mille personnes, cette année mais évidemment, il s'agira d'emplois à temps partiels. Des emplois également, où la pression est forte : aux heures de pointes, seul compte le rendement et la dispersion des files d'attente ! En fait aujourd'hui, Mac Donald's ne vise qu'une chose, c'est augmenter le nombre de passages à ses caisses : 1% de ventes supplémentaires, c'est 600 millions de dollars en plus dans les caisses. C'est pour ça que la marque développe les après-midis "café" et, surtout, les petits-déjeuners. Elle ne s'en cache pas, c'est le moment de la journée le plus rentable ! Un "lundi noir", hier, pour l'emploi... Au total, pas moins de 70 mille suppressions de postes ont été annoncées, hier. Beaucoup aux Etats-Unis : Pfizer, Caterpillar, General Motors, Texas instrument. IBM également. En Europe, Philips, le bancassureur ING et le sidérurgiste Corus ont annoncé, également, des réductions d'effectifs. ...mais un lundi "au soleil" à la bourse ! Dans le même temps hier, la bourse a connu une journée "euphorique" : des hausses entre 3 et 4%, à Paris, Londres, Francfort. Ce sont les valeurs bancaires et financières qui ont tiré la cote vers le haut. + 17% notamment, pour BNP-Paribas et Crédit Agricole. Début, aujoud'hui, des négociations sur l'avenir des retraites complémentaires. Elles représentent 1 quart des pensions versées, mais les 2 caisses, Agirc et Arrco, menacent d'être déficitaires prochainement. Le Medef souhaite, du coup, reculer l'âge de départ à la retraite. Les syndicats refusent toute nouvelle dégradation du niveau des pensions. 07... Dans le journal "Les Echos", ce matin, cette information : bientôt plus de numéros disponibles commençant par 06, pour nos téléphones portables. 90 millions de numéros de ce genre ont déjà été distribués. Conséquence : dès le milieu de l'année prochaine, des numéros commençant par 07 vont faire leur apparition.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.