C'est en anglais que l'expression est la plus percutante: on parle d'"Outrageous predictions". En français littéralement, les "prévisions extravagantes", ou les "prévisions excessives". La banque, qui les publie, parle, en fait, dans la version française de son document, de "prévisions chocs". Elles viennent, tout juste, d'être publiées et font déjà parler. Ces "prévisions chocs", c'est un exercice d'anticipation, de prospective, auquel se livre, chaque année, la banque danoise "Saxo banque". Le travail est basé sur la célèbre théorie des "Cygnes noirs" de Nassim Taleb, qu'on présente comme le "philosophe du hasard et de l'incertitude". Pour lui, un événement "cygne noir" a 3 caractéristiques. Il est imprévisible. Il a un impact très important. Et la probabilité qu'il se produise est plus élevée que ce que veut bien croire le consensus général. Saxo banque applique, donc, ce principe à l'économie, à la finance et au monde des affaires. Les 10 "prévisions chocs" qu'elle énumère et détaille ont moins d'une chance sur 2 de se produire, mais la probabilité pour qu'elles surviennent est, tout de même, plus forte que ce que tout le monde pense. Alors beaucoup de ces prévisions concernent, évidemment, les marchés financiers: les indices boursiers, les bons du Trésor, les monnaies. L'une parle "pétrole": la hausse annoncée à près de 100 dollars le baril "ne tiendra pas", parie Saxo banque, qui teste une rechute des cours, de 30%. Une autre prévision lance l'hypothèse d'une once d'or à plus de mille 800 dollars, l'année prochaine, sur fond de "guerre des monnaies" relancée. Mais la "prédiction extravagante" la plus marquante, c'est sans doute celle-ci: en 2011, Apple va racheter Facebook! Ce serait, effectivement, "énorme" et je vous garantis qu'on en parlerait beaucoup. A l'appui de cette thèse: Apple veut dominer le marchés des équipements électroniques, mais n'est pas présent sur les réseaux sociaux poutant incontournables aujourd'hui. Les 500 millions d'utilisateurs de Facebook constitueraient, pour le coup, une fantastique base de données, et autant de clients potentiels, pour le magasin en ligne d'Apple. En rachetant Facebook, Apple pourrait, également, enfin, lutter à armes égales avec son rival d'aujourd'hui, Google! Et c'est là qu'on quitte la spéculation pour se rapprocher de la réalité: en octobre dernier, Apple a annoncé qu'il avait, dans ses comptes, dans ses caisses, aujourd'hui, un "trésor de guerre" de 50 milliards de dollars. 50 milliards! De l'argent "à disposition" pour réaliser toutes les acquisitions dont il rêve. Les hypothèses extravagantes ne sont pas toujours les plus folles. Bientôt du haut-débit "internet" pour touss. Grâce au lancement réussi, hier, d'un satellite de télécommunications présenté comme le plus puissant au monde. C'est l'opérateur Eutelsat qui l'a commandé. Et payé: le programme coûte 350 millions d'euros. Et c'est la fusée russe Proton qui l'a mis en orbite. Ce "super-satellite" devrait permettre de fournir de l'internet haut-débit à plus d'un million de foyers européens, qui n'ont pas accès aujourd'hui à l'ADSL (le haut-débit terrestre). En France, 300 mille ménages sont concernés. Ils sont situés en montagne, dans des vallées reculées, mais parfois aussi en centre-ville. Il va falloir attendre l'été prochain pour bénéficier de ses nouveaux services. En légère baisse. L'INSEE, ce matin, révise légèrement à la baisse la croissance française. +0,6% pour le 2ème trimestre. Et un petit 0,3% pour le 3ème. ATTENTION: à l'antenne, je me suis trompé en parlant des 3ème et 4ème trimestres 2010. Toutes mes excuses.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.