Bruce de Galzain.

Le Yoyo c'est une salle de concert très branchée à Paris sous le Palais de Tokyo... et c'est là qu'hier, Solocal Group qui possède Pages Jaunes, Mappy ou encore AVendreALouer a présenté aux investisseurs ses résultats, ses partenariats et ses innovations. Pages Jaunes se dotera le mois prochain d'un nouveau site pour faire briller les différents corps de métiers. Chaque jour le fond d'écran va changer avec un garagiste, un fleuriste, un pâtissier... tous ces clients que Pages Jaunes veut chouchouter ! Un site plus rapide, plus ergonomique, avec une recherche plus pointue. Mais ce que voulait surtout annoncer Solocal c'est son partenariat avec Google : lui l'annonceur très implanté localement avec PagesJaunes va développer des solutions publicitaires pour ses clients grâce à la visibilité sur le net du géant américain.

De bonnes nouvelles qui n'ont pas caché les mauvaises. Solocal a revu ses objectifs à la baisse. Le bottin, l'annuaire imprimé est en perte de vitesse, les PagesBlanches vont d'ailleurs disparaître en 2017. Et ce recul pèse sur les résultats du groupe qui désormais tire ses revenus à 77% du digital. Ce que n'avait pas anticipé Solocal c'est la difficulté de transformer les habitudes selon le n°2 du groupe Christophe Pingard. L'an dernier 2500 contrats de travail sur 5000 ont été changés ! Les contrats des commerciaux notamment ; ils sont aujourd'hui plus de 2000 à parcourir la France pour vendre sites et applications aux artisans, commerçants, grandes marques également. Il a donc fallu changer les habitudes de ces VRP avec le digital. Mais "rentrer dans le changement cela peut être anxiogène" reconnaît le directeur général délégué de Solocal Group. Au point que les méthodes de management ont été épinglées il y a quelques semaines par l'émission Cash Investigation sur France 2, des méthodes brutales captées en caméra cachée qui ont fait un "bad buzz" sur le net... mais en interne cela s'est transformé en "good buzz" assure Christophe Pingard, "il y a eu une grande solidarité". L'impact sur les clients : zéro, nous dit-il, très peu de questions ! La vraie question reconnaît-il c'est tout de même l'enjeu qu'il peut y avoir sur les méthodes de travail. Et Solocal se dit confiant malgré des résultats décevants, le groupe confirme une hausse de 5 à 10% des recettes publicitaires sur le net cette année.

Une formation post-permis lancée par les assureurs. Oui un courtier propose désormais aux jeunes conducteurs un suivi de leur permis en échange d'une assurance moins chère. Le Conseil national de la sécurité routière en a rêvé, Assur l'a fait... Ce n'est pas encore obligatoire mais l'idée est de réduire le risque d'accident : le jeune conducteur s'engage sur deux ans à suivre une session de coaching sur Internet chaque trimestre et après 6 mois de pratique il repasse par la case auto-école pendant une heure explique Le Parisien ce matin. La mutuelle étudiante Smeba s'y est mise aussi, la MGEN devrait suivre.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.