Sur certains sites internet et sur certains blogs, on s'en donne à coeur joie, depuis quelques jours, sur le mode du retour à la "bonne stratégie d'antan": celle qui veut qu'on fasse payer la lecture des articles "aux seules paires d'yeux dont le propriétaire a payé la dîme": c'est une citation. Réaction parmi beaucoup d'autres, à propos de cette révolution, annoncée pour aujourd'hui sur le site internet du journal Le monde: le retour du payant! Ou, autrement dit, la fin de l'accès, libre et gratuit, aux articles du journal papier. Cette possibilité va disparaître, progressivement à partir d'aujourd'hui. Mais Le Monde promet, en compensation quelques innovations éditoriales sur son site, mais c'est clair: les articles du journal, eux, deviennent payants! Plusieurs formules d'abonnements seront proposées. Faire payer la version internet du journal papier: c'est la tendance lourde du moment dans la presse. C'est une sorte de retour de balancier, après le passage au "tout-gratuit" du milieu des années 90. La presse économique (le Wall Street Journal, le Financial Times, les Echos...) s'y est mise depuis quelques temps. La presse généraliste, elle, semblait préférer une version hybride, mixte: mi gratuite, mi-payante, avec un curseur plus ou moins poussé dans un sens ou dans l'autre. La formule retenue par le Monde n'est d'ailleurs pas aussi radicale que celle que vient d'annoncer (pas plus tard que vendredi dernier), le Times de Londres. A partir de juin prochain, le journal, et sa version dominicale- le Sunday Times-, seront totalement payants sur le web: une première mondiale pour un média généraliste! Ces 2 journaux, propriétés du groupe australo-américain Murdoch, l'affirment: c'est le seul moyen, aujourd'hui, d'assurer la survie de leur rédaction pour une information de qualité. Leur calcul -leur pari!-: ce qu'il vont perdre en audience sur le Net, ils le compenseront en abonnements! "C'est de la courte vue" peut-on lire sur les sites et blogs que je citaient plus haut: "les journaux s'accrochent à un modèle économique coûteux, avec notamment des journalistes très bien payés, qui refusent de travailler pour le web!" Ils apprécieront. Quoiqu'il en soit, le mouvement de balancier semble clairement reparti dans le sens de sites web payants. L'appel en ce sens de Rupert Murdoch, l'été dernier a libéré les initiatives, et les esprits. L'arrivée, dans quelques jours, de l'iPad, la tablette d'Apple idéale pour la lecture (et le paiement en ligne) d'un journal, a fini de convaincre les patrons de presse. Les députés UMP envisagent de modifier le sacro-saint "paquet fiscal"! "Paquet fiscal" ou Loi TEPA, Travail, Emploi et Pouvoir d'Achat. "Pas question" de toucher au bouclier fiscal: François Fillon l'a redit, hier. Là on parle de la déduction (de ses impôts) des intérêts d'emprunt pour l'achat d'une résidence principale. Selon les Echos de ce matin, des députés UMP viennent d'obtenir de Bercy le principe d'une transformation du dispositif: le crédit d'impôt pourrait être transformé en une aide instantanée, au moment de l'achat du bien immobilier. C'est, en fait, un aveu d'échec: la mesure, instaurée au tout début du mandat de Nicolas Sarkozy, n'a pas permis aux ménages les modestes d'accéder, plus facilement, à la propriété. C'était pourtant, son objectif! Chinese Volvo. Le chinois Geely rachète Volvo. Pour 1,8 milliard de dollars. C'est 4 fois moins que le prix auquel Ford l'avait acheté, il y a un peu moins de 10 ans. Le salaire des enseignants revalorisé. En tout cas, pour 1 quart d'entre eux. Les débutants, professeurs des écoles et professeurs agrégés. Et 170.000 autres, qui affichent une ancienneté de moins de 7 ans.

liens

Le site Numerama, sceptique à propos de l'initiave du Monde

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.