Ils sont souvent très médiatisés, professeurs d'économie, spécialistes ou généralistes, ils commentent la crise financière, des subprimes aux dettes souveraines. Vous les connaissez Jean-Hervé Lorenzi, Daniel Cohen, Elie Cohen ou Olivier Pastré - pour ne citer qu'eux - sont cloués au pilori pour leur "connivence avec le monde de la finance qui a entrainé la planète tout entière dans la tourmente". Le bourreau c'est Laurent Mauduit, co-fondateur du site Médiapart, qui publie aujourd'hui « Les imposteurs de l'économie » avec pour sous-titre « comment ils s'enrichissent et nous trompent ». Le journaliste dénonce leur manque d'indépendance, leurs conflits d'intérêt et même leur corruption : "Le monde de la finance et du CAC 40 a lancé une OPA sur celui de l'enseignement et de la recherche en économie". Certains de ces économistes siègent dans les conseils d'administration des grandes banques ou des compagnies d'assurance et cela passe souvent inaperçu estime Laurent Mauduit. Et c'est vrai que les auditeurs de France Inter dans « Interactiv » ou « Le téléphone sonne » rappellent de temps en temps à nos invités leurs activités privées. Jean-Hervé Lorenzi notamment s'est vu contesté son objectivité car il travaille pour la Compagnie financière Edmond de Rothschild, pour Euler-Hermes, BNP Paribas Cardif... Professeur à Dauphine et président du Cercle des Economistes - que Laurent Mauduit présente comme un cabinet de propagande pour la pensée unique - Jean-Hervé Lorenzi se défend de tout conflit d'intérêt, affirme ne pas être rétribué pour ses contributions ou à de rares exceptions. Mais l'économiste contre-attaque également, il estime être plongé dans l'économie réelle, pas dans l'utopie révolutionnaire, ce qui suffit sans doute à le faire passer pour un agent du Grand Capital dit-il. Daniel Cohen, Elie Cohen ou encore Olivier Pastré répondent aussi à Laurent Mauduit en défendant leur indépendance et leur volonté d'être au contact des problèmes réels et non enfermés dans l'académisme. Et puis la contre-attaque se fait plus frontale et personnelle. Laurent Mauduit qui a quitté le quotidien Le Monde après un conflit avec Jean-Marie Colombani réglerait ses comptes avec certains économistes toujours liés au quotidien. Mais tous en revanche - Laurent Mauduit bien sûr - se retrouvent sur un point : il faut débattre de l'indépendance des économistes quitte à mettre en place un code éthique et plus de transparence !

Grève générale en Espagne aujourd'hui. Une grève contre la réforme brutale du marché du travail selon les syndicats, contre l'austérité... Le chômage atteint 23%, le pays est en récession et selon Bruxelles, les réformes n'avancent pas assez vite.

Zone euro. A la veille d'une réunion des ministres des finances de la zone euro, le Président du Conseil italien s'en prend à la France et à l'Allemagne. Mario Monti rappelle qu'en 2003 Paris et Berlin étaient laxistes concernant les déficits et la dette. Si le père et la mère de la zone euro violent les règles dit-il, vous ne pouvez pas espérer que la Grèce les respecte !

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.