Bruce de Galzain

C'est la fin d'une histoire qui a débuté en 1820. MoryGlobal la dernière-née il y a à peine 1 an cesse totalement son activité. En seulement 2 ans 5000 salariés sont licenciés ! Je ne vais pas vous raconter toute l'histoire - elle a 200 ans - mais elle s'est accélérée ses dernières années. Et c'est d'abord l'histoire d'une fusion qui n'a pas fonctionné, trop précipitée ; l'histoire d'un homme le patron de Caravelle maison-mère d'Arcole 1er actionnaire du groupe de messagerie, c'est lui qui a pensé le projet de fusion entre Mory et Ducros en 2011 mais il meurt dans un accident d'avion la même année. Facile à dire aujourd'hui, mais cet homme, Pierre-André Martel avait une vision industrielle que son successeur n'a pas eu, nous dit une source proche du dossier. La fusion se passe très mal avec des chauffeurs chez Ducros mieux payés que chez Mory mais des chauffeurs chez Mory qui estiment être bien meilleurs que chez Ducros... les gens se détestaient ! Et puis il y a l'actionnaire qui pourrait avoir à répondre devant la justice. Et c'est Thomas Hollande qui représente le Comité d'entreprise, c'est lui qui a annoncé la liquidation totale, lui qui s'est fait rappeler au bon souvenir de sa naissance lorsqu'un syndicaliste lui lance "C'est la faute du gouvernement, c'est votre papa et votre maman !". Thomas Hollande donc a porté plainte pour abus de biens sociaux. Selon lui, MoryGlobal a été privée par son actionnaire Arcole de 7 millions et demi d'euros... une somme qui a coulé l'entreprise ! MoryGlobal venait d'être créée in extremis et prenait la suite de Mory Ducros après un dégraissage de 2800 salariés, ils en restaient 2200. Une reprise rendue possible grâce aux 17 millions et demi de l'Etat et à la même somme de l'actionnaire Arcole : 35 millions alors c'était déjà très juste pour relancer l'activité. Mais avec 7 millions et demi en moins c'était mission impossible estime l'avocat du Comité d'entreprise. L'actionnaire lui rejette la faute sur un syndicat, il a porté plainte lui aussi pour délit d'escroquerie au jugement, Arcole estime que la CFDT n'a pas tenu parole et fait supporter à MoryGlobal la réintégration de 200 salariés... un impact non supportable dit-il qui aurait précipité la chute !

Syndicats mal aimés. Pas utiles les syndicats selon une majorité de sondés écrit Le Figaro ce matin... mieux aimés par les plus jeunes, les classes supérieures et les sympathisants de gauche, ils le sont bien moins par les plus âgés, les classes populaires, les chômeurs notamment et les sympathisants de droite. Pour Le Figaro les syndicats auront du mal à mobiliser demain, ce qui aura aussi un effet sur la vente du muguet... une mauvaise nouvelle pour le Parti communiste selon le quotidien car sa vente représente 10% de ses souscriptions 600.000 euros par an !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.