C'est l'histoire d'un timbre qu'on met à la porte, mais qui revient par la fenêtre. J'ai conscience que cette phrase ne veut absolument rien dire mais c'est pourtant, résumée, l'histoire de ce nouveau timbre, qui débarque, demain, dans les bureaux de poste. Il s'appelle "lettre verte". Il est vert, donc. Avec, une Marianne dessus. Comme le timbre "classique" (la lettre prioritaire), il permet d'envoyer un courrier de moins de 20 grammes, en France. C'est ensuite que tout change: ce "timbre vert" sera vendu 3 centimes moins cher que le "classique" (57 centimes, au lieu de 60) mais, en contrepartie, la Poste ne garantira plus son arrivée à bon port, le lendemain, mais le surlendemain. C'est ce qu'on appelle le "timbre J+2". La Poste estime qu'il pourrait, d'ici 3 à 5 ans, représenter les 2 tiers des volumes de courrier. C'est là que j'en viens à ma métaphore de la porte et de la fenêtre parce que ce projet d'instaurer un timbre J+2, à la place du J+1, il n'est pas nouveau! La Poste l'avait proposé au gouvernement, il y a 2 ans. Mais devant le tollé, le gouvernement avait, finalement, rejeté le projet. Il revient donc aujourd'hui mais présenté d'une toute autre manière. Dans les Echos ce matin, Jean-Paul Bailly, le PDG de la Poste, se défend: "il ne s'agit plus du tout du même projet", dit-il. On ne remplace pas un service par un autre, on élargit la gamme de service. 2ème argument "massue": l'usager de la Poste réclame, selon Jean-Paul Bailly (à corps et à cris, semble-t-il) une lettre plus respectueuse de l'environnement! C'est vrai qu'on ne parle que de ça, dans les files d'attentes aux guichets. Et c'est ce que permet le timbre J+2, d'où sa couleur verte. La Poste le promet: en incitant les usagers de la Poste à passer du J+1 (une lettre qui arrive, dès le lendemain) au J+2 (une lettre qui mettra 48h pour atteindre son destinataire), l'établissement public va réduire très nettement ses emissions de CO2. Notamment parce que les lettres ne prendront plus l'avion (sauf, bien-sûr, pour la Corse et les Départements d'Outre-Mer). Les syndicats-maison ne sont pas convaincu, contestent les calculs, et dénoncent de "faux arguments écologiques". La Direction, elle, n'en démord pas: une révolution verte est en marche à la Poste.

L'Allemagne et les Etats-Unis rassurent. Les Etats-Unis parce qu'hier, le chiffre de la croissance, outre-Atlantique, a été revu à la hausse: +1,3%, au 2ème trimestre. L'Allemagne, également hier, a rassuré, avec l'adoption à une très large majorité du plan de sauvetage de la Grèce et de la zone euro. Les places boursières ont apprécié, terminant presque toutes en hausse. 4 pays doivent encore valider ce plan. L'Autriche vote aujourd'hui.Ce soir, à Paris, Nicolas Sarkozy reçoit le Premier ministre grec, Georges Papandréou.24 mois. Les députés maintiennent la durée maximale des abonnements de téléphonie mobile. Ils en ont débattu, hier soir, à l'occasion de l'examen d'un projet Loi visant à renforcer les Droits des consommateurs. Un amendement, proposait de baisser cette durée maximale d'engagement, de 24 à 12 mois. Le gouvernement était contre. L'amendement a été rejeté.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.