En ce 1er janvier, vous vous préoccupez de ceux qui ont encore des cadeaux à faire et qui pensaient pour ce faire aller sur Amazon. Sachez qu’il existe désormais un nouvel outil qui vous permet de vous servir d’Amazon sans le payer.

la loi "anti-amazon" sur le prix des livres définitivement adoptée
la loi "anti-amazon" sur le prix des livres définitivement adoptée © reuters

C’est vrai les fêtes sont passées, mais j’imagine que pour vous comme pour moi, il y a encore des queues de comète de cadeaux à faire: la sœur qui n’a pas pu venir à Noël, la tante de passage, et puis les étrennes pour les voisins qui vous gardent le chat pendant les vacances… Pour tous ceux-là, vous vous êtes peut-être dit: un clic sur Amazon et je commande des livres.

Mais voici un jeune homme à qui votre goût de la facilité ne plaît pas beaucoup. Il s’appelle Elliot Lepers et il a inventé l’Amazon-Killer, le tueur d’Amazon. Un outil simple comme bonjour.

C’est une extension que les plus militants d’entre vous peuvent télécharger, en passant par Chrome ou Firefox, et qui permet de connaître la liste des libraires qui ont, dans votre ville, le livre que vous cherchez. Vous entrez votre commande sur le site d’Amazon, qui vous délivre son numéro ISBN (le numéro international normalisé du livre). ISBN inséré ensuite sur une autre plateforme : celles du réseau des libraires qui vous indique s’ils l’ont.

C’est très simple, explique Elliot: « il y a Amazon et il y a « Place des libraires, le site qui permet de savoir où les livres sont disponibles, j’ai juste fait un pont entre les deux ».

Et au lieu d’attendre la livraison le lendemain vous pouvez récupérer le livre le jour même, mais en vous déplaçant bien sûr.

Quelles sont les motivations de ce jeune homme? Sauver les librairies.

Ceci-dit, Elliot Lepers n’est pas n’importe qui, c’est le fils du journaliste John-Paul Lepers. A 22 ans, il a déjà une solide expérience en matière d’activisme. Il y a deux ans par exemple, il était le directeur artistique d’Eva Joly. L’idée du gimmick autour des lunettes rouges, c’était lui. Pas étonnant, donc, qu’il cherche à développer son Amazon-Killer à l’international.

Une version britannique devrait bientôt voir le jour.

Elle devrait y connaître pas mal de succès puisque c’est là qu’est née Amazon Anonymous, un collectif de consommateurs anonymes qui boycottent l’Américain.

Jusqu’ici, selon le compteur du site, Amazon Anonymous aurait fait perdre près de 7 millions d’euros à Amazon. Vous l’aurez compris, Elliot Lepers est bien déterminé à creuser le déficit.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.