Au cinéma sort aujourd'hui l’un des films familiaux de ce Noël: Paddington, un petit ours qui pourrait bien faire les beaux jours du groupe Canal+.

L’aventure commence comme ça: Mr Brown il ne veut pas de cet ourson abandonné sur un quai de gare. Des ennuis, voilà ce que ça va attirer à la famille. Mais Madame Brown, elle, a le cœur qui flanche.

Et voilà Paddington adopté, et pas que par la famille Brown, mais par 1 million de spectateurs depuis sa sortie en salle en Grande-Bretagne, vendredi dernier.

Certes, ce n’est pas difficile, il n’est pas mal léché le petit ours au chapeau rouge, il est connu depuis 60 ans en Angleterre: livre pour enfants, peluches, dessins animés…

Mais quand même, avec plus de 6 millions d’euros de recettes en un week-end, il démarre encore mieux que le blockbuster américain devenu la référence en la matière: La Reine des Neiges, l’an dernier.

Il faut dire que Canal + s’est donné les moyens de rivaliser avec Disney

Avec 40 millions d’euros de budget, c’est le projet le plus ambitieux du groupe qui pour ce film, a choisi la crème de la crème. A la production, vous avez David Heyman, qui a fait Harry Potter.

Et le film a d’ores et déjà été vendu à 79 pays dans le monde.

Alors je sais, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Mais le fait est que l’ours a bien été vendu et très bien vendu, avant même de naître: en prévente aux diffuseurs Canal+ et TF1, à la Weinstein Company aux Etats-Unis et à la plateforme de vidéo à la demande d’Amazon en Angleterre et au Royaume Uni des préventes qui ont couvert 80% du budget.

L’ours Paddington a une ambition au-delà de l’Europe

Celle de conquérir l’Australie et même la Chine. Et plus largement se nourrir de cet énorme pot de miel qu’est le marché du film familial aujourd’hui trusté par le trio Pixar-Disney et Dreamworks. Un marché qu’M6 lorgne également avec délice.

En sortant mercredi dernier le film « Astérix, le Domaine des Dieux » la chaîne avait également le même objectif. On surveillera donc le match entre le Gaulois et l’ours, place à prendre sur la deuxième marche du podium.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.