Le salon des lieux de tournage se tient actuellement à Paris. Une centaine d’exposants font la promotion de leurs studios ou de leur territoire.

L’occasion de mettre en lumière ceux qui depuis 6 ans, tournent de plus en plus en France: les Anglais. Ils profitent à fond du crédit d’impôt international proposé par les Français.

Prenons l'exemple de la série The Tunnel , que vous avez peut-être vu sur Canal +, avec notamment Clémence Poésy

L’histoire se déroule dans le tunnel sous la Manche.Le scénario est assez sinistre: un cadavre en deux morceaux.

Deux morceaux et deux nationalités: une tête française, des jambes anglaises.

Histoire sinistre, mais love story franco-anglaise en région Nord Pas de Calais en 45 jours de tournage.

L’an dernier il y a aussi eu Death in Paradise. Le Paradis en l’occurrence est encore français dans sa version Guadeloupéenne. Une série avec 5 saisons, à raison de 100 jours de tournage par saison : là encore c’est très rentable pour les Français.

Clap de cinéma - Illustration
Clap de cinéma - Illustration © Fotolia

Un peu plus ancien, ce sont encore nous, les Frogs , qui avons accueilli la série Merlin tournée au château de Pierrefont en Picardie transformé en château du roi Arthur. Opération rentable là aussi. Pendant 4 mois et demi, les équipes séjournaient et donc dépensaient dans la région.

Et nous voilà en 2016, il y a les projets à venir : Riviera , encore une autre série, 10 épisodes avec comme cadre cette fois la Côte d’Azur. Un projet, explique « Film France », l’émanation du CNC, chargée de promouvoir les tournage en France, qui n’aurait pas vu le jour sans le crédit d’impôt international.

30% de ristourne sur les productions c'est formidable pour les Anglais. Quand vous comptez en moyenne 200 000 euros par jour pour un tournage et qu’on vous enlève 30% chaque 24h, ça vous fait, en tant que producteur, une économie de 60 000 euros par jour. Depuis 2009, séries et longs métrages confondus, le Royaume-Uni a donc totalisé 909 jours de tournage, et dépensé 67 millions d’euros en France. D’ailleurs les Américains non plus ne s’y sont pas trompés. Ils sont les premiers toutes nationalités confondues à filmer en France.

Christopher Nolan, le réalisateur d’Interstellar lui aussi dans les prochains mois va poser ses caméras dans le Nord-Pas-de-Calais pour un film sur la seconde guerre mondiale.Jacky , le film avec Nathalie Portman sur Jacky Kennedy a lui aussi été intégralement tourné en France.

Total, en 2014 et 2015, les Etats Unis ont chaque année dépensé 72 millions d’euros, en France.

L’an dernier, 98% des dépenses venaient donc de nos amis d’Outre Manche et d’Outre Atlantique. « I want my money back’ disait Margaret Thatcher… Les choses n’ont pas tellement changé depuis les années 80.

Quand vous rendez aux Anglais (et aux Américains) une partie de ce qu’ils dépensent chez vous… Ils peuvent se montrer généreux…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.