C’est aujourd’hui que sont présentées les grandes orientations de la candidature de la France à l’Exposition Universelle 2025.

Voici la Tour Eiffel de 2025, le clou du spectacle qui pourrait devenir l’emblème de Paris : un gigantesque globe terrestre. A l’intérieur vous grimpez les marches d’un escalier monté comme une hélice.

Et de ces plateformes à 200 mètres de hauteur, vous explorez les cinq continents, en images.

La France candidate à l'organisation de l'Exposition universelle 2025
La France candidate à l'organisation de l'Exposition universelle 2025 © Sensual City Studio

Ce projet vous rappelle peut-être quelque chose, parce qu’il a déjà été pensé et dessiné, mais jamais réalisé.

C’était il y a 116 ans, en 1900, lors de l’Exposition Universelle.

Son concepteur c’est Jacques Elisée Reclus, un ingénieur, géographe, anarchiste, libertaire fantasque, qui imaginait bien son œuvre surplombant la colline de Chaillot, et toisant la Tour Eiffel.

On lui avait dit que ça n'allait pas être possible, ce qui l’avait mis très en colère. Il avait donc réalisé le Grand et le Petit Palais et n’avait pas demandé son reste.

Avec cette candidature à l'Exposition Universelle pour 2025, la France affiche ses ambitions, mais en a-t-elle les moyens ? Les sommes en jeu peuvent en effet faire tourner la tête : pour ce qu’on appelle le village global, avec cette sphère, cela coûtera 1 milliard d’euros.

Ensuite encore 1 milliard qui complèterait l’argent mis par certaines villes et régions pour construire par exemple un nouveau musée ou un palais des sports, des infrastructures publiques qui serviront après l’Exposition Universelle.

Enfin, encore 1 milliard pour tout ce qui est promotion, infrastructures frais de fonctionnement…

Donc là vous vous dites : mes impôts mes impôts…

Mais Jean Christophe Fromentin, le député maire de Neuilly et grand artisan de cette candidature s’empresse de nous rassurer.Vous ne mettrez pas la main à la poche sauf si vous y tenez.

" A 50 euros le ticket d’entrée, et si on estime à 45 millions le nombre de visiteurs, dit-il, on rentre vite dans les frais."

Ving-sept entreprises se sont déjà engagées à hauteur de 800 000 euros chacune à financer l’événement. Et elles ont déjà commencé les premiers versements.

Enfin, pour ceux d’entre vous qui voudraient vraiment participer : une grande souscription nationale pour lever 1 milliard d’euros sera lancée en 2020.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.