Calculatrice
Calculatrice ©

C'est un nouveau fléau surprenant qui touche aujourd'hui des centaines d'entreprises en France: les faux experts comptables. Faussaires de chiffres, truqueurs de bilans, ils sont souvent moins chers que les vrais comptables, mais mettent en danger la vie même de l'entreprise.

Imaginez : vous êtes entrepreneur. Un jour: contrôle fiscal, votre comptable a commis des erreurs. Et, mauvaise nouvelle, le redressement vous coûte 160 000 euros. Alors vous vous retournez tout naturellement vers le gestionnaire, qui vous tend alors sa feuille d'honoraires : ce sera 22 000 euros. Et oui, puisqu'il vous a aidé à régler vos déboires avec l'administration!

Déboires dont il était lui même responsable.

Autre exemple: le comptable vous remet un CD avec votre bilan, les éléments de la déclaration de revenus… Vous glissez le CD dans l'ordinateur: illisible, comme à chaque fois. Du coup, c'est l'effet boule de neige: majorations, pénalités de retard, avis à tiers détenteur… Et en bout de course, le dépôt de bilan.

Sachez que ces récits ne sont pas des fictions. Ce sont des témoignages que l'on trouve aujourd'hui nombreux sur Internet. Des mésaventures qui ont conduit plus d'une cinquantaine d'entreprises françaises à mettre la clé sous la porte l'année dernière.

- Peut-on quantifier l'ampleur de ce phénomène ?

Oui : pour un vrai comptable, vous en avez un faux. L'estimation nous vient de l'Ordre des experts comptables, qui dénonce une véritable épidémie. Parce qu'évidemment, certains entrepreneurs encouragent ce genre de pratiques. Quand on cherche à maquiller les comptes, augmenter les charges baisser les bénéfices, on s'adresse à un comptable arrangeant. Et c'est très simple à trouver. Il suffit de se rendre sur les sites de petites annonces comme "le bon coin" ou "viva street" pour voir fleurir les offres.

- Comment savoir si mon comptable est un délinquant ?

C'est simple, il suffit d'aller voir s'il est inscrit au tableau de l'Ordre des experts comptables. Pour y figurer, votre comptable aura fait 8 ans d'études et surtout, il aura souscrit à une assurance qui protège les comptes de l'entreprise en cas d'impair. Et puis, nouvelle sécurité, depuis 2011, le vrai comptable utilise une signature électronique qui garantit le sérieux de ses opérations.

- Que risquent les faux experts comptables une fois démasqués ?

1 an de prison et 15 000 euros d'amende. L'an dernier, 30 condamnations ont été prononcées rien qu'en île de France. La profession a même mis en place un site spécial pour dénoncer la fraude: comptaillégale.fr. Avec 200 signalements l'année dernière !

Et pour que la traque soit encore plus efficace, l'Ordre des experts comptables a embauché un enquêteur, un ancien de la brigade financière. Les usurpateurs sont prévenus.

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.