Dans une semaine jour pour jour, débute la Coupe du Monde de Football. Mais les enfants du monde entier, tout comme un certain nombre d’adultes, ont déjà commencé il y a plusieurs mois la course aux vignettes Panini. Et cela révèle toute une économie.

le gouvernement pressé d’agir contre les violences en marge des matches de football
le gouvernement pressé d’agir contre les violences en marge des matches de football © reuters

De David Luiz de l’équipe brésilienne en passant par Mario Mandzukic, le Croate pour finir avec Lee Keun-Ho de l’équipe coréenne, à votre avis, combien faut-il acheter de paquets de vignettes Panini pour finir votre album de la Coupe du Monde de Foot?

Deux mathématiciens l’Université de Genève, dénichés par le magazine The Economist , s’y sont collés: ils s’appellent Sylvain Sardy et Yvan Velenik, et ils aboutissent à la conclusion suivante: 989 paquets soit 4.945 vignettes, à raison de 60 centimes le paquet de 5 vignettes. L’investissement est donc de 593,40 euros pour finir votre album.

Un bloggeur repéré par Slate, Matt Scroggs, n’arrive pas tout à fait à la même conclusion: selon lui, il faut acheter 4.505 vignettes pour le terminer. Cela fait donc 901 paquets, soit 540 euros.

Dans les deux cas c’est un sacré investissement et votre album terminé vaut de l’or.

D’autant plus que sur ce marché de la vignette, il y a les fameux doubles. Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais en général il y a toujours UNE image qui vous revient tout le temps comme par hasard. Panini garantit que chaque vignette est imprimée exactement le même nombre de fois et est glissée complètement au hasard des paquets.

Et bien nos économistes suisses se sont également amusés à calculer combien de fois on risquait de tomber sur des double : sur 6000 vignettes, vous tombez sur la même 9 fois.

Il y a bien sûr le marché noir de la cour de récréation. « Je t’échange Mario Balotelli contre Alvaro Saborio »… C’est évidemment ce qui sauve le portefeuille des parents.

Là encore, le calcul des économistes est intéressant: selon eux, un groupe de 10 personnes qui s’échangent les images efficacement et qui, en désespoir de cause, utilisent l’option de Panini pour lui acheter directement les 50 vignettes manquantes, fait drastiquement baisser le nombre de paquets à acheter. On passe à 1435 à 10 pour compléter leurs albums, une véritable affaire.

Comme quoi, en foot comme en vignette, panini l’esprit d’équipe, ça rapporte toujours…

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.