Heula, une marque de dessin humoristique qui pourrait rapporter plus à son propriétaire. Quand succès ne rime pas toujours avec prospérité.

Heula
Heula © Radio France / Sylvain Guichard

« Heula », c'est ce que l'on dit en Normandie quand on s'étonne, « Heulooooo ! ». C'est exactement l'exclamation que pourrait pousser le fondateur de cette marque aujourd'hui Sylvain Guichard, surpris devant sa propre réussite.

Au commencement de l'histoire il y a 7 ans, Sylvain Guichard n'a que son talent: un vrai coup de crayon et son humour tout en autodérision sur sa région qu'il adore, la Normandie.

Il invente des cartes postales et cela donne: un nuage, une vache, et une légende: "Y repleut". Les quatre saisons en Normandie dans 4 cases différentes, été, automne, hiver printemps, et il pleut dans chacune d'entre elle. Tout ça décliné sur la gastronomie, les caractères, l'histoire, etc.

Très vite, sa renommée s'étend bien au delà de Caen ses cartes postales et ses vêtements se vendent comme des petits pains, sauf que Sylvain Guichard , sept ans après avoir commencé, réalise à peine le chiffre d'affaire d'une boulangerie :

Comment expliquer ce décalage entre sa renommée et l'argent qu'il génère?

Sans business plan, sans stratégie et surtout sans maîtrise des filières de A à Z, Guichard ne touche que des royalties.

Par exemple, sur un tee-shirt vendu 25 euros en magasin, Heula ne touche qu'1,50 euro. Ce serait différent s'il les fabriquait lui-même.

Aujourd'hui, Heula, c'est donc 8 salariés directs et 300 000 euros de chiffre d'affaires. Et pourtant, il y a deux ans, la Poste a édité une série de timbres reprenant les dessins, un hôtel, les a utilisés pour customiser ses têtes de lits, et onze trains re-décorés par Heula vont même bientôt faire la liaison Caen-Paris.

Désormais, d'autres régions de France le sollicitent pour rire d'eux-mêmes . La Corse, ou bien encore le Nord : on vient même chercher ces dessins de l'étranger (les Québécois, les Suisses et même les Belges viennent le chercher pour rire d'eux-mêmes...).

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.