Orson Welles aurait eu 100 ans aujourd’hui, ce qui a donné l’idée à un studio américain de financer le montage d’une œuvre posthume jamais terminée. Un financement que le génie du cinéma aurait sans doute apprécié de son vivant.

2'33

Le cinq sept 2013 - Son Eco 1 Extrait Welles

« Happy birthday » : pouvait-on imaginer meilleure scène pour rendre hommage au cinéaste qui aurait soufflé ses 100 bougies aujourd’hui?

Tout commence par une fête d’anniversaire en l’honneur d’un vieux réalisateur, 30 ans après sa mort (en 1985).

Voici son cadeau d’anniversaire: le film The Other Side of the Wind (De l’Autre Côté du Vent), sur lequel il avait travaillé pendant 15 ans, dont il avait laissé 10 heures de rush, des pages et des pages d’instructions pour que d’autres puisse monter correctement ce film inachevé.

Le Royal Road Entertainment, une maison de production hollywoodienne, s’y est attelée, avec pour objectif de révéler le film au public en ce mois de mai.

Orson Welles, 1940.
Orson Welles, 1940. © HA/PHOTOSHOT/MAXPPP

De son vivant, Orson Welles était pourtant plutôt mal aimé des maisons de production.

Qui imaginerait que le réalisateur de chefs d’œuvres comme Citizen Kane ou La Dame de Shanghai, était la bête noire d’Hollywood?

Du coup, pour financer ces films restés dans l’Histoire, Orson Welles faisait l’acteur. Il faut dire qu’il savait jouer à merveille de sa silhouette imposante : en 1943 il joue donc dans Jane Eyre, en 1949, dans Le 3ème homme, en 1971 il joue Dieu, dans la Décade prodigieuse de Claude Chabrol, et même avec plus ou moins de bonheur dans des publicités :

0'04

Le cinq sept 2013 - son Eco 2 Orson Welles champagne

Malgré ces rentrées d’argent, nombre de ses films n’ont jamais vu le jour, faute de financement.

Dans les cartons, il en reste 19. Dont deux extrêmement ambitieux: Don Quichotte et Le Marchand de Venise, des trésors en friche qui mériteraient probablement d’être exhumés montés et vus et qui sait, qui pourraient rapporter de l’argent à ceux qui s’attelleraient à leur production.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.