Une fois n’est pas coutume, je vous parle d'une semaine promotionnelle qui se tient jusqu’au 12 octobre prochain : la semaine nationale de la Croisière, une industrie en plein essor.

Un petit extrait du filmLa Croisière pour vous mettre dans l’ambiance parce que la semaine nationale de la Croisière, quelque chose me dit que ça vous avait échappé !

Et pourtant, l’an dernier 6,4 millions d'Européens ont opté pour ce type de vacances. En augmentation de 44% depuis 2008.

Même tendance si on ne s’intéresse qu’aux Français: 600 000 passagers en 2014, chiffres en augmentation de 15% chaque année depuis 5 ans, si l’on en croit les statistiques de par CLIA France, le bureau français de l’Association internationale des Croisiéristes. Enfin, 2015 devrait être l’année de tous les records avec 23 millions de passagers dans le monde.

croisiere de rêve
croisiere de rêve © seven seas cuises

Dans le domaine des navires, l’heure est à la démesure. Toujours plus de capacité, toujours plus gigantesques et pour certains, terriblement luxueux.

En ce moment, du côté de Gênes, en Italie, en cale sèche, il y a l’Explorer , le dernier né des Regent Seven Seas Cruises.

Il naviguera à partir d’avril prochain de juillet prochain. Budget moyen de la Croisière pour deux semaines: 9 339 euros, un peu plus cher si vous voulez la chambre la plus belle avec ses baies vitrées sur la mer: 4 235 euros la nuit, ce qui vous fait 53 269 euros pour la croisière entière.

A Saint-Nazaire, en ce moment, sur les chantiers STX, vous avez également 2 500 personnes qui travaillent sur le Harmony of the seas qui pourra transporter 6 360 passagers, 2 100 membres d’équipage, en mai prochain. Carrousel, patinoire, parc aquatique, toboggans à bord, de quoi passer le temps.

Mais en Europe, c’est l’Italie qui mène la barque dans le domaine des Croisières. L’image du Concordia renversé sur le flanc en 2012 n’y a rien fait : Costa est toujours le leader en Europe. Avec le groupe Aida, il possède 25 navires et attend la livraison d’un 26e cet hiver. Ici, on vous vend des voyages plus milieu de gamme, qui ont réussi à séduire au-delà des retraités. Tellement porteur que la compagnie va s’offrir, à partir de 2019, le plus gros paquebot de son histoire.

Bref, le secteur ne connaît pas la crise. La dernière acquisition de Costa sillonnera aussi la Méditerranée et croisera régulièrement sur sa route les frêles embarcations des migrants.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.