Une campagne de boycott a été lancée ce week-end par l’association féministe l’Effrontée contre l’enseigne Starbucks. Car en Arabie Saoudite, les salles de café Starbuck sont interdites aux femmes.

"We’re Starbucks nice to meet you", traduction : "nous sommes Starbucks heureux de vous rencontrer". C’est la dernière pub de la multinationale diffusée en Grande Bretagne.

Heureux de vous rencontrer, si vous êtes un homme. Si vous êtes une femme, et que vous avez envie d’un café Latte à Ryad, quartier Jarir, en Arabie Saoudite, vous êtes priée de rester à la porte. Enfin, si vous pouvez vous en offrir un, à condition d’envoyer votre chauffeur commander à votre place, comme vous le suggère l’affiche collée sur la vitrine.

Pourquoi donc ?Juste un problème de maintenance. Le mur qui d’ordinaire sépare les hommes des femmes dans ce café s’est effondré. La police religieuse a donc ordonné aux dirigeants locaux de Starbucks de refouler momentanément les femmes… en attendant que le mur soit reconstruit.

Entre temps, une jeune femme a pris en photo l’affichette de l’entrée. Elle l’a tweeté. et cela a fait un tollé sur les réseaux sociaux …Résultat : une campagne internationale anti Starbucks.

Starbucks qui en Arabie Saoudite, avait déjà pris soin de remplacer la Sirène qui lui sert d’emblème par une mer surplombée d’étoiles.

Starbucks - Arabie Saoudite
Starbucks - Arabie Saoudite ©

Mais Starbucks n’a pas été la seule marque mondiale à céder devant les demandes des autorités religieuses.

Il y a quatre ans en 2012, Ikea avait tout simplement gommé toutes ses femmes de ses catalogues saoudiens. L’excès de zèle avait beaucoup choqué les Suédois à l’époque. Une maman se brossait les dents à côté de son fils dans la salle de bains. Catalogue saoudien: le fiston reste ; plus de maman qui se brosse les dents.

Plus Saoudiens que les Saoudiens, Ikea avait donc eu droit à une vraie campagne dénigrement en Suède son pays d’origine.

Autre exemple chezGivenchy. Pour sa campagne de pub « indécence », la marque de luxe a pris le soin de la rendre très décente en Arabie où elle a habillé son mannequin avec tout petit col en V. La version française dévoile elle largement sa poitrine. Mais les plus malins ont sans doute été ces autres Suédois : H&M.

Pour un débardeur par exemple, dans un catalogue européen, le mannequin va le porter à même la peau. Dans le catalogue saoudien, un T shirt est glissé en dessous. Pas d’acculturation dit l’entreprise, mais une adaptation.

Alors évidemment le succès de ces firmes n’est pas lié à leur rapport aux femmes et à la communication qui en est faite. Mais, sait-on jamais: pour conclure juste un parallèle de très mauvaise foi…

Croissance des ventes de H&M sur le 1er trimestre 2014-2015 : plus 25% avec un chiffre d’affaires de 4 milliards 300 millions d’euros.

Starbucks, lui, a vu son bénéfice net chuter de 30% sur le premier trimestre. Ces chiffres n’ont bien sûr rien à voir avec l’affaire saoudienne, mais si la campagne de boycott prend de l’ampleur on peut parier qu’ils ne s’arrangeront pas.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.