Au lendemain de l’anniversaire de l’attentat de Charlie Hebdo et quelques mois après les attentats du 13 novembre, de plus en plus de start up voient la prévention des attentats comme un créneau porteur pour le pire et pour le meilleur.

Pour planter le décor: on va faire appel à film: vous vous souvenez de Minority Report? Spielberg inspiré par Philipp K. Dick? Comment fonctionne cette société idéale sans aucun meurtre depuis 6 ans? Grâce à un super logiciel de la police qui permet de prévenir les crimes, les meurtres et les délits avant même qu’ils ne soient commis.

Le logiciel détecte les suspects par leurs actes, par leur comportements. Tom Cruise, l’inspecteur John Anderton,super héros du film les arrête et parfois les tue avant qu’ils ne passent à l’acte.

Et il y croit dur comme fer, à son mur digital qu’il balaye d’un revers de pouce et qui lui propose des projections numériques du futur. Un futur qu’il va essayer d’enrayer.

Paris 15/11/2015 Forces de l'ordre et militaires assurent la securite aux abords de la tour Eiffel au lendemain des attentats
Paris 15/11/2015 Forces de l'ordre et militaires assurent la securite aux abords de la tour Eiffel au lendemain des attentats © Tatif/Wostok Press/Maxppp

Le film avant gardiste était sorti en 2002, et il se pourrait qu’on se rapproche de ce scénario à très grands pas.

Car aux Etats-Unis, voici un système qui permet de détecter un kamikaze avant qu’il ne passe à l’action.

Cela s’appelle « Counter bomber » et c’est produit par Rapiscan systems , startup financée par l’Agence Américaine pour les Projets de Recherche Avancée de Défense, des systèmes utilisés en l’occurence en Afghanistan et en Irak.

Dans ce cas de figure, c’est une station que vous devez déposer sur un trépied, avec trois antennes radar, une caméra thermique à laquelle il faut brancher un ordinateur et un groupe électrogène ,ça n’a pas tout à fait la légèreté d’une application sur mobile mais, si vous êtes au bon endroit en face du terroriste, l’infra rouge détecte la présence d’armes et d’explosifs et vous envoie une alerte.

En France il y a des start up qui se spécialisent dans la prévention du risque? QWIDAM par exemple. Il s’agit d’une appli qui vous permet de collaborer immédiatement avec les secours et votre environnement en cas d’urgence. D’un clic vous pouvez alerter tout un quartier que quelque chose ne tourne pas rond. Fini le coup de fil interminable au 17 de la police ou au 112 le numéro d’urgence européen. Aujourd’hui certains envisagent même d’aller plus loin.

Imaginez si tout le monde accepte de se faire géolocaliser. L’Etat pourrait envoyer un message d’urgence à toutes les personnes en danger dans un lieu donné. Dans l’autre sens, chaque individu peut signaler un comportement suspect aux autorités. Un monde de délation immédiate et généralisée dont les dérives sont très bien racontées dans Minority Report.

Quand le système s’emballe à cause de faux indices, Tom Cruise (l’Inspecteur John Anderton) devient à tort le suspect numéro 1. Voilà ce que ça donne quand le système parfait dérive.

Avant d’en arriver là, et pour trouver des solutions aussi réactives qu’ont pu l’être twitter avec le hashtag « portes ouvertes », ou Facebook pour rassurer ses proches, le 13 novembre dernier,la mairie de Paris va donc proposer un Hackathon à partir de vendredi prochain. Un marathon informatique en partenariat avec l’école 42 de Xavier Niel.

Pour que citoyens et start up participent à la modernisation du système d’urgence.

L’opération est baptisée « Nec Mergitur », inspiré de la devise de Paris, il subi l’assaut des vagues mais il ne coule pas.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.