A l’occasion de la conférence mondiale des développeurs d’Apple qui se tient aujourd’hui, ce que les observateurs vont particulièrement guetter, c’est la présentation d’Apple Music, nouveau service de streaming musical. Car dans ce domaine, depuis quelques semaines, plusieurs acteurs se livrent une guerre acharnée.

Remontez quelques années en arrière, à vos fondamentaux. Vous glissez une pièce dans le jukebox...

Et voilà votre chanson préférée qui se met en route ! Eh bien vous transposez cette logique à votre ordinateur, vous voilà avec un Jukebox numérique. Beaucoup d’entre vous connaissent sans doute déjà le français Deezer, la dernière version de Grooveshark, ou encore le suédois Spotify.

Jukebox
Jukebox © Mark J Sebastian - Wikimedia Commons

Sauf que justement, Spotify , la locomotive des sites de streaming numérique (60 millions d’inscrits) vient de faire un pas de géant dans le développement de sa plateforme un « grand bond en avant » selon les mots même de son PDG Daniel Ek. Cela signifie qu’il y a quelques semaines, Spotify a complété sa plateforme avec des vidéo et clips.

Non seulement vous avez la musique, mais en plus, désormais, des programmes radio.

Et ce n’est pas fini : Spotify vous propose également des contenus issus de la télévision : ABC, BBC, Comedy Central, Condé Nast Entertainment et j’en passe, ont signé pour que Spotify soit désormais leur relais sur internet. Une révolution assez discrète puisqu’elle n’a eu lieu pour l’instant qu’aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suède, mais une révolution quand même.

Du coup, du côté des autres jukebox, ç a bouge! Et les passerelles musique et vidéo sont en train de se créer à grande vitesse.

Deezer, par exemple, a annoncé que les podcasts feraient aussi maintenant partie de son offre.

Vivendi, propriétaire d’Universal Music, est en passe de racheter Dailymotion, champion du streaming vidéo…

Netflix et YouTube sont évidemment sur le même créneau alors que de nouveaux concurrents apparaissent.

C’est le cas du tout nouveau Tidal, par exemple. Une plateforme créée par des artistes eux-mêmes.

La barre est donc assez haute pour Apple aujourd’hui, qui serait prêt à revoir de fond en comble son système iTunes avec un abonnement à 10 euros par mois peut-être dans les tuyaux.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.