La Commission européenne doit remettre aujourd'hui aux Etats ses travaux sur l'écolabel et parmi les études des experts bruxellois, on trouve une analyse très approfondie sur les… WC !

WC allemand
WC allemand © DR

C'est une petite merveille d'expertise bruxelloise: un rapport de 414 pages qui a nécessité 3 ans d'études et coûté au contribuable européen la somme de 89.300 euros. Thème: la chasse d'eau et ses disparités entre pays. Saviez-vous qu'un Luxembourgeois tire beaucoup plus la chasse d'eau qu'un Finlandais? Saviez-vous que les Espagnols ont deux fois plus de toilettes qu'en France? Et que les Portugais ne jurent que par la céramique ?

Enfin saviez-vous que l'Anglais est celui qui consomme le plus quand il tire la chasse c'est 30% de la consommation d'eau d'un foyer britannique, et ça disent les experts, ça ne va pas du tout.

L’objectif, c’est de standardiser les toilettes de Londres à Madrid, que tout le monde fabrique les mêmes chasses d'eau: 3 litres pour une chasse économique, 6 litres pour une chasse normale. Parce que, s'alarment les experts, la chasse d'eau, c'est l'opération qui pompe le plus d'eau après la douche et le bain. Avec cette mise aux normes, disent-ils chaque foyer pourrait économiser 6600 litres par an.

Malheureusement pour eux, la presse britannique a eu vent de l'affaire. Pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs, un journaliste du Times s'est procuré le rapport, et dans son article ironique, il s'est fait un plaisir de rappeler que le débat le plus vif la semaine dernière à Bruxelles portait sur la teneur en sucre des confitures qu'il faut baisser de 60% à 50%. Il rappelle aussi que si les Anglais utilisent beaucoup d'eau quand ils tirent la chasse d'eau, les technocrates de Bruxelles eux pourraient bien rationner leur consommation de papier.

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.