Bureau (entreprise)
Bureau (entreprise) © Intervoice

Plus de la moitié des jeunes âgés de 16 à 30 ans rêvent de créer leur entreprise, mais selon une étude réalisée pour le Salon des micro-entreprises, seuls 19% passent à l’action. Pourtant, de nombreux exemples de succès montrent que l’on peut effectivement avoir moins de 30 ans et devenir patron.

Non, il ne faut pas forcément avoir les tempes grisonnantes pour diriger. Chaque année 1 créateur d’entreprise sur 4 est âgé de moins de 30 ans. Ils sont de plus en plus nombreux et leur entreprise n'est pas forcément vouée à l'échec, au contraire. Près de 60% d'entre elles passent la barre fatidique des 3 ans.

Récemment, plusieurs jeunes ont percé avec des projets originaux et leur installation sur le marché semble bien solide.

Exemple : le site Leetchi, qui permet de récolter de l’argent sur internet. Sa patronne, Céline Lazhorte, vient de souffler ses 30 ans bougies. Elle dirige 27 salariés et son volume d’affaires en 2013 était de 45 millions d’euros.

Autre exemple: « le slip français », un sous-vêtement fabriqué intégralement en France. Patron : Guillaume Gibault, 28 ans . Il compte 15 sous-traitants et ambitionne les 800 000 euros de chiffre d’affaires en 2013.

Enfin, dernier exemple, ce camion rose qui sillonne les parkings d’entreprises à l’heure du déjeuner et qui propose des déjeuners à 10 euros. Il a été imaginé il y a moins d’un an par une jeune femme de 27 ans : elle s’appelle Mahaut de Lesquen , et selon elle, sa jeunesse est son principal atout :

On imagine quand même assez mal ces jeunes entrepreneurs accueillis à bras ouverts par les banques. Certes, mais pas forcément par toutes. Mahaut est allée en voir 6. 3 ont refusé de la financer, les 3 autres l'ont écoutée. C'est finalement la Caisse d'épargne, rassurée par son parcours à HEC qui lui a proposé le prêt le plus attractif. Son conseiller bancaire savait qu'elle n'aurait aucune difficulté de gestion et pourrait s'appuyer sur un bon réseau. Effectivement, son premier pas d'entrepreneur a été de rejoindre un incubateur HEC qui lui a donné toutes les clés juridiques, quelques astuces de marketing et de la confiance en elle. Confiance que ne lui avait pas forcément insufflée les 3 dernières années passées à gérer le patrimoine immobilier de la Deutsche Bank. Après une rupture conventionnelle avec la banque, direction Pôle Emploi. Elle a droit à 15 mois de chômage. 15 mois qu'elle met à profit pour se lancer, et le tour était joué.

Ces jeunes dirigent-ils de la même manière que leurs aînés ? Pas du tout. Ils sont-ils le disent eux-mêmes, totalement « génération Y » dans leur manière de procéder. Ils font peu de cas de la hiérarchie et des horaires fixes, du moment que le résultat est au rendez-vous. Du coup, les moins de 30 ans font des émules chez leurs cadets : 9% des sociétés sont aujourd'hui crées par des moins de 25 ans et là encore, leur nombre augmente ; ils ne représentaient que 6% des créateurs d’entreprise il y a 5 ans.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.