C’est un Institut qui fait rarement parler de lui : une fois n’est pas coutume, l’INAO, l’institut chargé des appellations contrôlées sort de sa discrétion et part en croisade contre Carrefour.

labels
labels © AOP

Il faut imaginer une petite centaine de « David », les producteurs de vin de fromage d’huile de miel d’œufs d’olive de viande contre le grand « Goliath » Carrefour. Le distributeur les a tellement choqués qu’ils ont décidé de se battre. Ils viennent donc d’assigner Carrefour en justice pour usurpation.

Ce qui leur pose problème c’est un autocollant. Un label fabriqué par Carrefour et qui porte ces deux mots très simples : « Origine et Qualité ». Comme si Carrefour pouvait se mettre à délivrer lui-même des certificats d’origine et de contrôle. Quand les producteurs ont vu ça, ils se sont étranglés. Parce que pour eux, obtenir cette validation, le sceau suprême, qui est la reconnaissance de leur travail, la fameuse Appellation d’Origine contrôlée ou le Label Rouge, c’est un parcours du combattant.

Jean-Charles Arnaud est président de l’INAO :

Carrefour n’a pas encore répondu à l’accusation , mais Jean-Charles Arnaud ne désespère pas d’arriver à un compromis, même si cette procédure judiciaire arrive après des semaines et des semaines de discussions.

Pour l’INAO, le consommateur doit continuer à pouvoir faire confiance à l’AOC et au Label Rouge en fermant les yeux. C’est un concept vieux de presque 110 ans. Il est né en 1905, grâce aux vignerons, et n’a cessé de se développer de s’étendre à tous les secteurs de l’alimentation. C’est donc devenu un droit du consommateur, défend l’Institut.

Un droit que les producteurs prennent un risque à défendre. On peut vraiment dire qu’ils mouillent leur chemise, puisque beaucoup ont Carrefour comme distributeur. En première ligne, justement, vous avez Jean-Charles Arnaud, le président de l’INAO. Il se trouve que lui est aussi un fromager passionné, il produit un Comté d’une grande qualité au Fort des Rousses non loin de Besançon. Il s’est endetté de plusieurs millions pour embaucher pour moderniser son outillage, il s’est battu pour obtenir le label d’origine, et Carrefour est son premier client. Avec sa deuxième casquette de président de l’INAO, il faut lui reconnaître le courage de s’être mis en danger.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.