Ca tangue sérieusement chez Abercrombie and Fitch... Le patron de la marque américaine de vêtements, Mike Jeffries, vient de remettre sa démission.

Abercrombie, décembre 2011, Dusseldorf, Allemagne.
Abercrombie, décembre 2011, Dusseldorf, Allemagne. © Rolf Vennenbernd/DPA/MAXPPP

Ah ils sont beaux : ils sont minces ils sont jeunes, ils sont musclés même plus que ça, ils ont des tablettes de chocolat à la place des abdos voilà à quoi ressemblent les vendeurs d’Abercrombie… Et leur clientèle aussi qui vient acheter sur la musique jouée trop fort des polos des pantalons du XS au L…Désolée pour les plus forts XXL passez votre chemin Mike Jeffries ne voulait pas de vous. Il l’avait dit d’ailleurs l’an dernier : « nous nous adressons à des personnes qui sont belles, à la mode pas à celles qui ne rentrent pas dans ces critères »Critères donc vous l’aurez compris limité à un seul moule...Ils sont bien roulés donc mais je vous rassure ils sont RIN-GARDS !!! La marque a longtemps fait fureur chez les ados mais voilà une dizaine d’années que les ventes déclinent, et Mike Jeffries vient de le payer de sa tête. Décision applaudie aussitôt par la bourse. L’action qui avait perdu 20% cette année a aussi sursauté de 7 points. C’est dire.Il faut dire que les ados ont changé. Leur « coolitude » n’est plus proportionnelle à la taille du logo qu’ils portent sur leur pull. Non elle serait même inversement proportionnelle à la taille du logo. Et leur pull ils vont maintenant l’acheter moins cher chez H & M ou chez Zara et en plus son prix leur donnera le droit de s’en lasser dans quelques semaines. Et puis s’il faut choisir entre un sweat à capuche, et un I phone 6 leur choix s’orientera vers le téléphone qu’ils pourront en plus revendre sur internet. Selon une étude BETC Havas, 43% des 16-25 ans disent maintenant penser à la revente de leurs achats. Abercrombie n’est donc évidemment pas la seule marque de qualité à payer pour ce genre de changement de comportement mais certains, Lacoste par exemple, ont su s’y adapter, en faisant profil bas sur la discrétion de la marque pas Abercrombie.

On est pourtant à deux semaines de Noël, le calendrier est étrange. Pas d’explication là-dessus pour l’instant…Ceci dit tout indiquait que Jeffries n’était plus en odeur de sainteté. En 2013 il n’avait pas reçu de bonus parce que les objectifs en terme de chiffre d’affaire n’avaient pas été atteints. Maintenant sa place est vacante et elle n’ira pas forcément à un homme ou une femme à la plastique parfaite…Regardez les photos de Jeffries sur internet…il faut vraiment savoir qu’il a 70 ans !

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.