L’Euro de foot va être omniprésent en France pendant un mois, y compris dans les entreprises.

Ballon de Football
Ballon de Football © Reuters

Vous avez déjà fait vos pronostics pour les matchs, Eric ? Il faut se dépêcher ! C’est Corinne et Thierry qui s’occupent de ça, à France Inter : il y a un joli tableau Excel, vous misez 5 euros, et à la fin, tout le monde boit l’apéro avec l’argent récolté.

Eh bien une start-up a vu dans ces concours au bureau, qui sont très répandus, une opportunité commerciale. Corporico a été créée spécialement pour l’Euro : elle vend aux entreprises une solution clé en main pour proposer à leurs salariés un concours de pronostic. Le service coûte entre 390 euros et plusieurs dizaines de milliers d’euros en fonction de la taille de l’entreprise. Corporico revendique une centaine de clients, parmi lesquels Danone, Speed Burger, ou encore voyages-sncf.com.

Comment ça marche ?

On note ses prévisions de score sur une plateforme web aux couleurs de l’entreprise. Chaque salarié peut participer. L’idée est d’intégrer tout le monde, y compris ceux qui ne connaissent rien au foot. Impossible de tricher puisqu’on ne voit pas les pronos des petits collègues.

La direction paie le service proposé par Corporico, mais aussi les cadeaux pour les gagnants. Chaque pronostic réussi donne droit à des points et celui qui termine avec le plus de point peut gagner un lot : bouteille de champagne, tablette, ou autre. Mais tous les participants gagnent d’ores et déjà un mois d’inscription dans une salle de sport. Je suis épuisée rien que d’y penser.

Quel est l’intérêt pour les entreprises ?

Dans la langue fleurie du management, on parle de team-building : développer la culture d’entreprise, fédérer les équipes. Une autre motivation, de la part des DRH qui font appel à Corporico, c’est ce qu’on appelle la marque employeur : l’image de l’entreprise auprès des candidats potentiels. Si je cherche à recruter, ce genre d’événements ludiques fera peut-être qu’un candidat voudra travailler dans mon entreprise plutôt que chez mon concurrent.

Et puis il ne faut pas oublier que certains matchs ont lieu l’après-midi. Ce type de concours peut être un moyen de maitriser la fièvre footballistique qui va de toute façon s’emparer de l’entreprise. Pour la direction, c’est est une manière de dire : ok, nous aussi on aime le foot, on est conciliants, on compte sur vous pour ne pas trop arrêter de bosser pendant l’Euro. Selon une enquête menée par Keljob.com, un site d’offres d’emploi, une entreprise sur trois va proposer une animation autour de l’Euro à ses salariés.

Et la start-up qui propose ce service aux entreprises va-t-elle s’éteindre dans un mois ?

Non, les trois entrepreneurs qui ont créé Corporico espèrent survivre à l’Euro et proposer ensuite d’autres animations sur d’autres sujets. Moi je verrais bien un site de potins et ragots pour animer la vie des entreprises. C’est pas une idée géniale ?

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.