C'est un ce nouveau PC sorti hier aux Etats-Unis : un PC qui ne ressemble à rien de ce qu’on connait et qui pourrait donner un grand coup d’accélérateur à l’économie numérique.

Et cet ordinateur porte un nom dont tout le monde va se souvenir en se levant si je le prononce à la française: le Spout. « Sprawt » en anglais, qui signifie « pousse » pas comme le premier doigt de la main mais comme les pousses de plantes. C’est un PC inventé par HP. Il n’a pas de souris, pas de clavier, mais deux écrans tactiles, trois caméras, le tout surplombé d’un projecteur, « le Sprout illuminator » ou « l’illuminateur de Sprout », si vous préférez...

Grâce aux caméras placées devant l’écran, vous allez pouvoir numériser un objet physique en 3 dimensions, puis le manipuler sur votre plan de travail. Une des caméras sert à saisir la couleur, une autre de 14,6 mégapixels, à scanner en haute résolution et la dernière sert à la 3D.

Tout ça, vendu pour la somme de 1900 dollars, environ 1500 euros.

A 1900 dollars l’unité, est-ce que le sprout va trouver son public?

Le Sprout vise d’abord et avant tout un public de créatifs.

Combiné à une imprimante 3D on voit tout de suite le potentiel de développement pour les start-up, par exemple.

Mais ce PC vise aussi ceux qu’on appelle les « gamers », les fans de jeux en ligne ainsi que les familles.

Mais surtout, surtout HP espère que son Sprout va redonner un peu de vigueur aux ventes de PC.

Entre 2012 et 2015, le marché mondial du PC a fondu de plus de 20%, selon le cabinet d’études américain Gartner. Toutes les marques d’Asus, en passant par Lenovo Acer et HP, ont vu leurs ventes s’effondrer ou, au mieux, stagner. Vous pouvez être sûrs qu’elles vont toutes, en passant, surveiller avec attention l’élan de ce Sprout…en espérant que ça ne soit pas du vent.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.