« Drop don’t park »
« Drop don’t park » ©

On découvre une startup naissante qui vient de lever 400 000 euros… Drop don’t park est un service de voiturier à la demande .

Si comme certains autour de cette table, vous garez régulièrement votre voiture sur une place livraison…

Que vous n’avez même plus besoin de brancher votre GPS pour vous rendre à la fourrière…

Et que tourner entre 20 et 40 minutes pour trouver une place vous est devenu insupportable…

Drop don’t park est fait pour vous.

Un smartphone, une appli, vous envoyez l’adresse où vous avez l’intention de vous arrêter et un jeune homme ou jeune femme vous attend à l’adresse indiquée…

Vous lui tendez les clés et vous ne vous souciez plus de rien.

Pas de ticket de stationnement pas d’amende, pas de fourrière.

Pour 15 euros, on va s’occuper de votre auto pendant les trois heures qui suivent.

Le jeune homme ou la jeune femme de Drop don’t park va la garer bien évidemment.

Mais il pourra également la laver, vous faire le plein…et à terme, veiller à la révision ou aux changements de pneus…

Il vous en coûtera juste un peu plus cher…

C’est 25 euros les 12 heures.

Pour l’instant, Drop don’t park démarre à Paris, mais pourrait essaimer à Lyon Marseille ou Bordeaux.

Et s’il arrive un accident à ma voiture ?

Un contrat a été passé avec la compagnie d’assurance Allianz, qui vous couvre en principe en cas de litige ou de pépin. Et comme pour Uber, la startup joue à fond la carte du service :le client notera le service rendu.

A la différence d’Uber, la startup a commencé par embaucher en CDI… ce qui ne devrait pas durer..

Visiblement, les dirigeants de l’entreprise pourraient se laisser tenter par des statuts d’auto-entrepreneurs.

Ce qui va être intéressant à observer maintenant c’est comment ce genre de nouveau service se fond dans le marché ou le déséquilibre. Sur ce créneau du créneau, la concurrence est déjà là… Ector , par exemple propose également son assistance.

Ector versus Uber peut-il y avoir un impact ?…

Prendrez plus volontiers votre propre voiture en lieu et place d’un Uber ou d’un Taxi?

Vous pouvez être sûr qu’un homme scrutera avec attention vos pratiques : Geoffroy Roux de Bézieux , il est vice-président délégué du MEDEF et cofondateur de Drop don’t park .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.