Aujourd’hui s’ouvre à Lille le salon Environord, qui promeut l’entreprise verte de demain.

Avec à l’honneur, entre autres, une start-up originale: France Craft.

Imaginez une voiture en kit que vous pourriez monter vous-même. 580 pièces à assembler, quand c’est 6000 à 10 000 pièces pour une voiture normale.

5 jours pour fabriquer un véhicule de 2,5 m sur 1,6 m. Une sorte de Papa Mobile, vous voyez, ces voitures qui roulent sur les greens de golf. Elle serait 100% électrique. Elle roulerait à 100 kilomètres heures, sur batterie. Vous pourriez même la recharger sur une prise classique de 16 ampères et en 6 heures seulement.

Enfin un plein ne vous coûterait qu’1,2 euros. En gros, le prix de l’électricité. Vous en rêvez?

Elle existe : elle s’appelle F-City et elle est fabriquée à Viry-Châtillon, dans l’Essonne.

Je vous rassure, l’idée de France Craft n’est pas de vous former à assembler des voitures.

Son ambition est de commencer par vendre son véhicule aux collectivités locales qui disposent d’une flotte de voitures de garages et de garagistes pour les réparer.

Clément Bataille, associé de France Craft :

Le modèle économique va même au-delà de ça. Avec cette méthode, les collectivités peuvent assembler et même produire leur « flotte verte » localement. C’est de l’emploi sur place.

Ensuite, tout le matériel utilisé est recyclable… Là encore, c’est une filière intéressante pour une région.

Pour l’instant, il faut avouer que son prix n’est pas tout à fait accessible pour les particuliers : 15 000 euros moins les 4000 euros de bonus écologique, cela reste assez cher.

Mais elle a déjà des clients, quelques agences de location de voiture, notamment au Luxembourg. Certaines entreprises font déjà appel à ses services dans l’enceinte de leurs usines par exemple: GDF Suez ou encore Michelin. Même la marque automobile Peugeot, figurez-vous, en a acheté quelques-unes. Peut-être pour s’en inspirer ?

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.