L’actualité du cinéma en ce mercredi, c’est le sauvetage in extremis des très beaux studios de tournage de Bry-sur-Marne, un des fleurons de la décoration cinématographique française.

Pour planter le décor, justement, on va revenir quelques semaines en arrière, le 20 février dernier.

Tapis rouge et robes de soirée : nous sommes au théâtre du Châtelet pour la 40e cérémonie des Césars.

Thierry Flamand sans le smoking de rigueur et costume de guingois, grimpe sur scène et interpelle ainsi la Ministre, Fleur Pellerin , installée dans le public :

On pouvait comprendre sa crainte, à Thierry Flamand. Quand on est chef décorateur, le studio de la SFP de Bry-sur-Marne, c’est la caverne d’Ali Baba.

Les studios de Bry-sur-Marne
Les studios de Bry-sur-Marne © ADC

Vous voulez des pyramides pour tourner Astérix en Egypte ? Les voilà.

Une rue de Paris ?

Elle vous attend, elle est toujours là avec son café Le Balto.

Quand on se promène dans ces plus grands studios de France, sur ses 20 000 mètres carrés, ses huit plateaux, on tombe sur la chaise de Peau d’Âne , un rideau de la chambre de Marie-Antoinette de Sofia Coppola, des statues en carton-pâte.

Post production, lumière, matériel de fiction, espace de stockage pour les décors, loges pour les acteurs bureaux, parkings, bars et même restaurants. Tout a été pensé pour des conditions de tournage optimales lors de la création de ces studios en 1987.

Sauf que cette perle a bien failli être perdue à jamais. Revenons un peu en arrière.

En 2001, l’Etat vend les studios à Euromédia, qui lui promet alors un conte de fée.

Bry-sur-Marne allait devenir Hollywood-sur-Marne, rêvait tout haut Euromédia, qui appartient à 18% à Bolloré. Sauf que les choses n’ont pas tourné de cette manière: Euromédia a exploité le site, mais sans l’entretenir ni le développer, et a fini par le revendre en 2012 à Nemoa, un promoteur immobilier. Tout en restant locataire: durée du bail jusqu’au 15 avril 2015.

Ensuite c’était la fermeture. Un destin qui passait mal auprès des cinéastes, d’autant qu’Euromédia, c’était 301 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013.

Mais un nouveau locataire est arrivé ! Transpalux, qui va reprendre six des 11 hectares du site pour y louer du matériel pour le 7e art. "Ouf" de soulagement dans le monde du cinéma.

Maintenant, pour finir on rembobine, on revient au théâtre du Châtelet., tapis rouge et paillettes…

Thierry Flamant redescend de la scène avec son César du meilleur décor pour La Belle et la Bête . Film français tourné en Allemagne et pas dans les studios de Brie-sur-Marne. Pourquoi? En raison des crédits d’impôts plus intéressants là-bas.

Conclusion : si Bry-sur-Marne veut vivre longtemps, il faudra aussi que les crédits d’impôts soient aussi intéressants en France qu’en Allemagne, en Hongrie ou en Belgique, entre autres…

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.