L'INPI, l’Institut national de la propriété industrielle vient de publier un petit guide indispensable si vous avez une idée ou un nom à faire breveter ou si l’on vous conteste le nom que vous vous êtes choisi.

C’est bien ce qui a failli arriver à une toute jeune entreprise de l’Essonne. Elle a failli se faire croquer toute crue par la pomme géante Apple .

La petite société d’Aurélien, qu’il développe en parallèle de son activité de pompier, s’appelaitSavemiphone .

Savemiphone parce qu’il vous répare votre smartphone ou tout type de téléphone, tablette ou ordinateur. Sauf que Savemiphone ça s’écrit avec "I" pas avec un "Y".

Est-c’est là qu’il y a eu un pépin. En août dernier, Aurélien a eu un coup de fil d'Apple qui lui demandait de changer de nom sous peine de se faire réduire en compote. iPhone avec un "I" c’est personne d’autre qu’Apple !

Il y a comme ça, au siège d’Apple France, des personnes chargées d’éplucher jusqu’au trognon tous les noms nouvellement publiés sur le registre commercial.

Mais, heureusement, l’INPI était là. Un vrai super héros, l’INPI.Il a joué le rôle de modérateur, de médiateur entre les deux parties, amenant même Apple à payer 200 euros à Savemiphone pour qu’il change de d’identité.Savemiphone s’appelle désormais L’Atelier High Tech . Finie la pomme de discorde

Presque 700 personnes ont eu recours à ses services et l’an dernier, ce qui lui a permis de réaliser 10 000 euros de chiffre d’affaires l’an dernier.

L’INPI a donc fait ses preuves ,c’est un établissement public qui emploie 750 salariés et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 38 millions d’euros l'année dernière, dont il a redistribué 30% à l’Etat.

Ce qui veut dire que non seulement ça ne coûte pas d’argent au contribuable mais que ça rapporte à l’Etat.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.