Dans la nouvelle campagne de publicité lancée par Ford, la star de cette publicité, c’est Carla Bruni Sarkozy !

La campagne publicitaire s’appelle "Prise de virage". Tout commence sur scène :

Qu’est-ce qui lui arrive, à Carla Bruni, elle qui joue si juste d’habitude ?

C’est que cette piètre guitariste n’est pas la vraie Carla Bruni : c’est un clone qu’elle a embauché pour faire les concerts à sa place. Parce que elle, la vraie Carla Bruni, a décidé de changer de vie. Elle a renoncé à sa carrière de chanteuse pour vivre sa passion de toujours, comme elle dit: entraîneur de foot. On la retrouve donc en costume strict, dans les vestiaires de ses joueurs :

Pendant les 2 minutes que dure ce spot, diffusé uniquement sur le Web et orchestré par l’ironique

Dominique Farrugia, l’ex des Nuls de Canal+, pas une allusion aux voitures vendues par Ford.

Une pub pour voiture... sans voiture. Quel est l’objectif de Ford avec une campagne pareil? D’abord qu’on en parle. Pour dénoncer cette campagne en forme de fausse note. En bien, en mal, mais qu’on en parle. Et en ce sens, Carla Bruni, ex première dame d’un aspirant à la présidentielle de 2017, qui elle-même est passée du mannequinat à la chanson avec un pied à l’Elysée, c’est plutôt bien vu.

Pourquoi cette volonté de mise en lumière? Parce que la part de marché de Ford en France est ridicule : 5%.

Alors que l’Américain cartonne avec 14% du marché en Grande-Bretagne et fait un peu mieux en Allemagne avec 7%. Gagner des parts de marché sur Renault et Citroën en France, c’est donc la condition sine qua non pour redresser la barre en Europe, où elle a perdu 14 millions d’euros cette année. Plus qu’une prise de virage, Ford veut donc mettre un gros coup d’accélérateur.

Ford Mustang - bullit
Ford Mustang - bullit © Radio France

Une prise de virage qui est tout l’objet d’une campagne bien plus large initiée par Ford. Le tout regroupé sur le site prendreunvirage.fr qui a généré 700 000 visites sur la plateforme. Oui, le constructeur a pris à la lettre étude sociologique du peuple français, un peuple qui aspirerait en grande partie à changer de vie, changer de carrière.

48% d’entre nous envisageons une reconversion professionnelle, étude AFPA Opinion Way . Vous avez donc à la fin de la pub avec Carla Bruni un lien qui vous invite à aller à la campagne, avec à la fin une petite allusion à la Ford Kuga, dont le coffre est si facile à ouvrir si vous optez pour une chambre d’hôte à Bayeux.

Bref prise de virage ou sortie de route de Ford. Seules ses prochaines ventes le diront...

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.