Question ce matin sur l’efficacité de la pub pour les marques dans les médias, désormais ça concerne aussi France Inter, France Info et France Bleu , mais de façon très encadrée et avec parcimonie.

L’efficacité des messages publicitaires, ça intéresse surtout une chaîne comme TF1 qui a étudié la question ..

Un Voici un petit pot-pourri de publicités qui vous ont peut-être marqué.

Ces slogans, ces mises en scène, ces rêves, cet humour…toute cette créativité derrière la pub…quelle influence cela a-t-elle eu sur vos achats ?

Vous souvenez-vous des marques qui se cachent derrière les pub ?

Et ces marques, est-ce que ça leur a rapporté ?

En termes plus marketing, y a-t-il eu pour elles un véritable retour sur investissement ?

Voilà ce que la régie publicitaire de TF1 a tenté de savoir.

Pour cela, elle a enquêté, enfin plus exactement, elle a fait appel aux plus gros cabinets d’étude de consommateurs: NIELSEN, KANTAR et FRANCE PUBLICITÉ.

Tous les trois se sont penchés et ont analysé les chiffres de 57 produits de grande consommation…

76 millions de données reversées ensuite à EKIMETRICS, cabinet de conseil spécialisé en data science.

Ekimetrics les a compilées, compulsées, triées, et voici ses conclusions :

Que ça vous plaise ou non…Oui la pub est efficace. Très efficace même.

On achète plus ?

Selon la régie deTF1 qui a récupéré les résultats, les ventes d’un produit augmenteraient de huit points quand il passe à la télé. Les bénéfices s’en font ressentir à court terme, mais aussi à moyen terme. Dans 44%, elle stimule encore les ventes un mois après la diffusion.

Ceci étant dit, C’est tout aussi vrai pour les autres supports : pour la radio et pour la presse :

C’est vrai mais c’est moins vrai :

28 % pour l’affichage et 14 % de stimulation pour reprendre le terme, pour la presse.

La radio étant plus performante sur le court terme, pour les opérations promotionnelles.

L’autre effet qu’a la pub sur notre comportement c’est qu’elle nous désensibilise par rapport au prix. Je m’explique: en temps normal, un produit qui devient plus cher de 1% voit ses ventes baisser de 0,58%. Avec l’effet télé, c’est plus faible: 0,32%.

Enfin pour la marque, la pub aurait une dernière vertu: c’est le pare-feu contre la concurrence.

Ce pare-feu se mesure avec un indice dont je ne crois pas que vous connaissiez l’existence : l’indice d’agressivité . Plus visible, elle est alors plus résistance face à ses rivaux.

Séduire la proie, faire déguerpir les autres prédateurs…c’est l’essence même de la publicité.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.