Le fromage : un secteur où les Allemands sont meilleurs que les Français. Ils produisent et exportent plus que l'Hexagone, pourtant le pays aux 400 fromages.

Je suis sûre que vous vous souvenez de la publicité pour la Vache qui rit:

Et bien j'ai le regret de vous annoncer que la plus grande star des fromages est… allemande ! Le fromage allemand a ses fans et ses groupies dans le monde entier. En 10 ans, l'Allemagne a augmenté ses exportations de 23% en volume, et les Français, de 8% seulement. Une tendance qui renforce le colossal excédent commercial allemand, c'est-à-dire qu'ils vendent plus que ce qu'ils n'achètent à l'étranger. C'est le contraire pour les Français.

Depuis 2005, d'ailleurs, l'Allemagne est passée devant la France pour l'ensemble des produits agricoles : une avance de 25 milliards d'euros.

Fromage
Fromage © radio-france / 5esouts

En fait les Allemands ont su faire du fromage une industrie.

D'abord, en amont, vous ne trouvez qu'un seul fabricant de lait: Müller. Alors qu'en France vous avez plusieurs acteurs privés: Lactalis, Danone, Bongrain, des géants certes, mais qui ont décidé d'offrir une palette large de produits aux consommateurs. Müller, lui, sa préoccupation, c'est de faire du volume, pas de la qualité. Et c'est ce qui marche : peu de valeur ajoutée, des bas prix, c'est facile à vendre aux distributeurs y compris à l'étranger. Ensuite, c'est beaucoup plus simple de débiter d'énormes cubes de gouda ou d'édam qu'une meule d'emmenthal.

Autres raisons pour expliquer la compétitivité allemande :

La première est évidemment l'absence de salaire minimum en Allemagne, ce qui réduit les coûts de main d'œuvre pour les producteurs.

Ils bénéficient d'un régime de TVA particulier, d'un vrai soutien aux énergies renouvelables.

Les normes, tout ce qui est contrôle imposées aux Allemands, sont plus lourdes à partir de 300 vaches en Allemagne. En France c'est à partir de 100.

Enfin, une dernière raison qui est culturelle :pour la transmission des exploitations, c'est le droit d'aînesse qui prévaut. Tout va à l'aîné de la famille. Il n'a pas à s'endetter pour racheter les parts de ses frères et sœurs, l'exploitation ne sera donc pas morcelée.

Donc la France n'a pas de complexe à avoir sur la qualité de son fromage. Si on reprend l'analogie avec les stars, on peut dire que les Allemands sont les Kim Kardashian du fromage, les Français plutôt Ava Gardner.

En France, il y a un fromage qui a compris les règles du jeu à l'international: c'est le Comté. Et sans rien toucher au processus de fabrication. Les meules vieillissent toujours jusqu'à trois ans dans des conditions de température et d'humidité exigeantes. Mais de la découpe devenue industrielle au packaging, en passant par l'étude du goût des consommateurs américains ou japonais, les fabricants du Jura ont su s'adapter. Et ça marche : les exportations ne cessent d'augmenter depuis 5 ans. Même MacDonald l'a utilisé pour ses hamburgers. Le Comté, c'est donc la star en devenir, véritable rivale des Allemands pour les années qui viennent.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.