Shanghai, la plus grosse métropole chinoise, s’apprête à lancer un gigantesque chantier de construction de toilettes publiques afin de réduire les queues devant celles des femmes. En France, on n’en est pas là mais certaines marques japonaises veulent éduquer les Français à d’autres pratiques.

Imaginez, votre postérieur qui chauffe doucement. Puis une sorte de massage à l’eau qui vous nettoie, vous rince et enfin vous envoie un souffle comme une caresse pour vous sécher. Tout ça en musique et dans la plus entière discrétion. Pas une odeur parasite (le traitement anti-odeur y veille). Pas de bactéries non plus, nous révélait récemment un article des Echos , car la dernière innovation en date: Acti Light, une lampe UV se charge de les exterminer.

Washlet
Washlet ©

Enfin, finies les querelles entre Monsieur et Madame sur l’état de la cuvette et du couvercle. Relevée ou rabattue, votre trône s’en charge lui même: c’est automatique.

Voilà c’est ça Washlet, des toilettes lavantes, sorte d’hybride entre un bidet et des WC.

En France, si vous êtes alléchés vous pouvez les tester au musée de l’Orangerie…Voilà un bon prétexte de sortie culturelle, sans compter que vous les trouverez bientôt au Louvre. De quoi rendre une visite à La Joconde bien plus conviviale. Ceux qui fréquentent les grands hôtels connaissent déjà : Le Meurice, ou les concepts store très haut de gamme comme Colette par exemple les ont déjà adoptées. Et bien sûr ceux qui sont déjà allés au Japon. Car les trois quarts du pays sont déjà équipés, la plupart des foyers et tous les lieux publics, le métro et les gares.

Maintenant le leader japonais des Washlets, qui s’appelle « Toto » souhaite faire profiter de ces lieux d’aisance trois étoiles aux Français encore ignorants. Un show room va donc être créé à Paris et Londres. Depuis 1980, 40 millions de Washlets ont été installés dans le monde, l’idée des Japonais est donc de continuer cette mission de civilisation

Quid du prix? En ce moment, en magasin spécialisé dans les Washlets japonais vous avez une promo sur un modèle à 2500 euros, mais il existe des entrées de gamme à 1000 €. Certes c’est cher. Mais, fait valoir la marque, vous économisez en papier et en produits lavants toxiques, donc l’un dans l’autre, évaluent certains vendeurs : c’est écolo.

Confiants, d’autres n’hésitent pas à vous dire que c’est comme avant la découverte de Nespresso . Il ne manque plus que George Clooney en VRP de la marque et la demande devrait suivre.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.