Par Dorothée Barba

C'est bien connu, le marc de café permet de lire l'avenir : je vous un monde dans lequel les déchets deviennent des ressources. Je m’adresse aux auditeurs qui nous écoutent depuis leur cuisine, encore embrumés de sommeil : Stop ! Ne jetez pas le filtre de votre machine à café, il contient une ressource précieuse. Oui, le marc de café n’est pas un déchet si on raisonne en termes d’économie circulaire ou de «blue economy ». L’économie bleue, concept inventé par un entrepreneur belge, Gunther Pauli , qui repose sur une question toute simple : qu’est-ce qu’un déchet ? C’est un truc qu’on jette à la poubelle, me direz-vous. C’est surtout quelque chose dont personne ne veut. Dès lors qu’un déchet a une valeur financière, dès lors que quelqu’un est prêt à payer pour l’obtenir, ce n’est plus un déchet. Il faut donc transformer les déchets en ressource pour s’autoriser à rêver d’une société sans aucun déchet . Recycler pas uniquement pour la planète, mais aussi pour créer de la richesse et des emplois.

Le marc de café peut être utilisé pour faire pousser des champignons
Le marc de café peut être utilisé pour faire pousser des champignons © Radio France

Exemple concret avec le marc de café, donc. Figurez-vous que c’est un excellent compost pour les champignons. Une jeune société française, « la boîte à champignons », vous propose de garder votre marc pour faire pousser des pleurotes chez vous. Pour 17 euros, vous recevrez un kit qui donnera une deuxième vie à votre café. Rendez-vous sur www.laboiteachampignons.com. Cette entreprise récupère aussi le marc des machines à café dans les entreprises et vend ses champignons à des grands chefs parisiens. Pour l'instant, le marc de café ne leur coûte pas un centime. Certaines entreprises de distribution automatiques et des hôtels et restaurants donnent leur donnent le marc de café. Mais à n’en pas douter, quand tout le monde aura réalisé que ce n’est pas un déchet, le marc deviendra payant.

Sachez que le marc de café peut aussi servir d’engrais naturel pour le potager. Et il peut même être utilisé comme dégraissant ou pour déboucher les tuyaux. Franchement si avec tout ça, vous ne ressentez pas une grosse culpabilité en jetant votre filtre usagé à la poubelle, je ne sais plus quoi dire.

Autre débouché possible et assez surprenant : le textile. Une entreprise basée à Taïwan a inventé des vêtements à base de marc de café . Avec un slogan tout trouvé : « drink it, wear it » (buvez-le, portez-le). La marque S.Café vend des vêtements pour le sport qui neutralisent les odeurs et restent secs (deux vertus du café, apparemment).

Un dernier mot sur cette idée d’une société sans aucun déchet. Ça peut sembler complètement utopique. Pourtant, il existe un monde où les déchets ont été abolis : la nature ! C’est elle qui inspire les théories de Gunther Pauli.On parle de biomimétisme quand la technologie imite les animaux ou les végétaux. Le ver de terre, par exemple, n’est pas indemnisé pour recycler les feuilles mortes, il le fait parce qu’il y trouve un intérêt. Exactement comme les entreprises qui misent aujourd’hui sur le recyclage du marc de café.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.