Aujourd’hui le CNB, le Conseil National des Barreaux, qui représente les avocats français, présente un guide pratique qui va permettre aux avocats de faire leur publicité. Comment vendre ses services sans choquer et bien sûr dans les limites du droit? C’est tout l’objet de ce guide

Un guide pratique assez bien fait qui, on l’espère, pourrait leur éviter de tourner des spots comme celui-ci :

Vous l’avez compris, on est ici en pleine parodie la profession d'avocat ne manque pas d’humour ni d’autodérision.

Ce petit clip était d’ailleurs sorti il y a 2 ans, en mars 2014, au moment où la loi Hamon a donné son feu vert à la pub pour les avocats. Et cela en application d’une directive européenne : la directive services.

Mais que peuvent dire les avocats pour se vendre en quelque sorte ? Comment communiquer sur leur compétence, et sur leur réussite devant les juges, sans indécence et surtout dans les limites du droit ? Les avocats ont beaucoup interrogé le CNB ces deux dernières années, c’est donc pour leur donner des repères qu’il a publié ce petit guide.

Comme toute marque commerciale, ils peuvent montrer leur tête sur des affiches dans le métro, à l’arrière des bus, dans les magazines… Droit commercial, droit pénal, propriété intellectuelle : ils peuvent faire la promotion de leur spécialité. Ils ont aussi le droit de vous démarcher .__

Les avocates de Jacqueline Sauvage
Les avocates de Jacqueline Sauvage © MaxPPP

Si vous êtes en difficulté, vous pouvez donc recevoir dans votre boîte aux lettres ou dans votre boîte mail, un courrier, qui vous dit : « j’ai appris que votre entreprise avait fait faillite, sachez que nous pouvons être à vos côtés ». Même chose pour, un accident ou un meurtre. Pour vous cibler, les avocats peuvent aller chercher au tribunal la liste des redressements judiciaires, ou tout simplement ouvrir le journal.

En revanche, il leur est strictement interdit d’aller vous chercher sur un lit d’hôpital après une agression.

Avec l’Europe les professions règlementées sont entrées de plein pied sur le marché du droit. Un marché concurrentiel ou avocats et notaires peuvent avoir les mêmes intérêts. Le client se retrouve dans la position du consommateur, pour le pire éventuellement pour le meilleur. Ce petit guide y veillera.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.