On vous en parlait il y a un peu plus de deux semaines, le Black Friday, le 28 novembre dernier, révélait de nouvelles pratiques de consommation aux Etats-Unis. La journée a également été l’occasion pour des militants anticapitalistes de réaliser un coup assez surprenant contre la société de consommation.

Imaginez une petite boîte en carton: Dessus: un émoticon, joli dessin d’un excrément stylisé - assez bien réalisé il faut le dire - et qui vous sourit gentiment.

l'inflation en baisse en juillet grâce aux soldes
l'inflation en baisse en juillet grâce aux soldes © reuters

Bullshit, poop. Vous avez devant vous une boîte d’excréments de bovins texans sec et stérilisé. 30 000 boîtes écoulées aux Etats-Unis. La boîte était vendue 4,80 euros.

Le coût de fabrication étant de 20 centimes de moins, les initiateurs de ce projet ont réalisé une jolie plus-value: près de 5000 euros. Des bénéfices versés à une œuvre de charité.

Derrière cette opération: les créateurs d’un jeu qui connaît pas mal de succès chez les jeunes américains qui s’appelle «cards against humanity». « Les cartes contre l’humanité », un jeu politiquement incorrect, qui vous oblige pour gagner, à dire des abominations.

Le jour du Black Friday le 28 novembre dernier, leur jeu n’était pas accessible via leur site. A la place, vous trouviez ce message: « vous ne pouvez pas acheter ce jeu aujourd’hui. A la place, nous vous proposons une expérience unique… »

Ce qui a motivé l’un des cofondateurs du projet, Max Temkin c’est sa détestation profonde du Black Friday, «cette journée de spectacle médiatique où les gens se battent pour une télévision moins chère de 50 dollars.» Ils n’en étaient pas à leur coup d’essai: l’an dernier par exemple ils sont allés à contre-courant de cette journée de soldes et de bonnes affaires en augmentant de 5 dollars tout ce qu’ils vendaient en ligne…et l’opération a marché: les consommateurs ont acheté leurs jeux malgré tout. Quand on sait que cette année, ce sont les armes qui aux Etats Unis se sont surtout vendues en ce jour de Black Friday,il n’est peut-être pas inutile de s’arrêter un instant sur le sens de ces « bonnes affaires ».

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.