On en parlait lundi, l’Elysée possède sa propre salle de cinéma, fréquentée régulièrement par les invités du president pour une projection privée. A Hollywood aussi de nombreux réalisateurs ont leur propre salle et proposent des programmations alternatives au public. Il s’agit d’inciter le public à reprendre gout au cinema.

Salle de cinéma
Salle de cinéma ©

Du coup, les salles rivalisent d’inventions. Calez-vous bien dans votre fauteuil en cuir moelleux, étendez vos jambes, ici vous avez le bouton pour l’incliner votre fauteuil, puis calez votre plaid sur vos jambes.

Cela ressemble à une business class dans un avion. Non seulement vous êtes au cinéma, mais vous êtes dans le must du cinéma: l’IPIC de Westwood à Los Angeles. Sur l’IPAD devant vous, vous avez le menu qui déroule: on se prend un hamburger avec un petit verre de champagne? Avec la formule premium que vous avez pris en abonnement on peut se l’offrir.

La séance revient à25 dollars le billet soit 22 euros sans compter les consommations, que vous pouvez commander à tout moment du film.

Et si vous voulez complètement vous immerger, j’ai autre chose pour vous: le Cinérama Dome, pas loin du Sunset Boulevard . De l’extérieur ça ressemble à une balle de golfe coupée en deux, bijou de l’architecture des années 60. A l’intérieur c’est le must des sensations fortes: avec des sièges qui bougent et vous donnent une sensation d’accélération. A une époque, la salle proposait même l’odeur qui va avec le film: ça s’appelait le « smell o vision » mais l’idée a été abandonnée. Même sensation d’immersion si vous vous rendez à la promenade au Howard Hughes center. Le centre commercial accueille là encore un multiplex mais qui propose encore un autre procédé: Extreme Digital Cinema 3 projecteurs. Un central comme d’habitude, et deux autres pour chaque côté de la salle: une innovation faite pour là encore faire revenir les jeunes au cinéma

Cela n’a pas encore fait ses preuves, les prix des billets sont encore trop chers. En revanche, la dernière technique mise au point par le collaborateur de Kubrick sur 2001 l’Odyssée de l’espace les séduira peut-être un jour…si elle est un jour exploitée au cinéma

En France, vous avez les cinémas d’Europacorp qui appartiennent à Luc Besson, à Aéroville, non loin de Roissy: fauteuil double, champagne, saumon et pop corn à la truffe. A 25 euros la place, pas sûr que cela séduise les jeunes.

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.