C'est une nouvelle bataille qui fait rage en Europe, dans les coulisses du septième art: les pays de l'Union multiplient les incitations fiscales pour attirer sur leur territoire les tournages des grosses productions américaines. Et La France tire son épingle du jeu.

La salle de cinéma.
La salle de cinéma. © Maria Moutot / Maria Moutot

Ils sont petits jaunes gaffeurs et stupides; Ils font des photocopies de leurs fesses. Ils ont fait le tour du monde. Et connu un succès international : 920 millions de dollars de recettes pourMoi Moche et Méchant 2 …Fgurez-vous qu'ils sont à moitié français ces "minions". Ils sont même nés là de l'autre côté de la Seine dans le 15e arrondissement de Paris chez Illumination Mac Guff un studio franco américain. Jacques Bled en est le président, et l'un des fiers papa de ces créatures jaunes…

Mais qu'est-ce qui a poussé les Américains à s'installer et à produire en France ?

C'est simple : les incitations fiscales. En fait, la France déroule le tapis rouge aux productions étrangères dès qu'elle dépensent au moins 1 million d'euros sur son sol. C'est un crédit d'impôt international, il existe maintenant depuis 2009. En 4 ans il aurait fait ses preuves: 370 millions d'euros investis par les Américains dans l'hexagone. C'est en tous cas la conviction dePatrick Lamassoure, le délégué général de Film France. Selon lui ce crédit d'impôt aurait attiré les plus grandes stars Scorcese avec Hugo Cabret, Woody Allen pour Midnight in Paris, Leonardo di Caprio dans Inception :

Mais pour Patrick Lamassoure le fameux studio IMG llumination Mac Guff dont on parlait tout à l'heure serait bien le meilleur exemple du succès de ce dispositif.

Cependant, si la France est bonne sur l'animation elle est moins performante pour attirer les tournages. Elle arrive en troisième position derrière l'Allemagne et … La Grande Bretagne qui rafle la moitié des tournages hollywoodiens.

C'est une question de langue - l'anglais - et de studio, Pinewood en Angleterre étant la Mecque des studios de production. Et surtout, d'incitation fiscale. Les Anglais viennent justement de se doter d'un nouvel outil encore plus avantageux. Les producteurs de Star Wars ne s'y sont pas trompés, Le prochain, l'épisode 7 sera tourné tout près de Londres et pas à Los Angeles.

La France a-t-elle interêt à améliorer le dispositif comme les Anglais?

Pas vraiment car selon les détracteurs du projet, les réalisateurs qui veulent Paris tourneront toujours à Paris, la capitale est inimitable. La course à l'échalote ne sert donc à rien !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.