Avec le scandale Snowden, l'agence nationale de sécurité américaine a mis en lumière la vulnérabilité des institutions et des entreprises françaises en matière de cyber défense. Mais la France s'arme petit à petit. Et la meilleure preuve de cette prise de conscience c'est une visite à l'ANSSI, l'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information.

la coupure d'accès internet officiellement supprimée
la coupure d'accès internet officiellement supprimée © reuters /

C'est une institution peu connue, placée sous l'autorité directe du Premier Ministre. Et basée dans une demi pyramide blanche juste en face de Radio France, de l'autre côté de la Seine. Son patron, Patrick Pailloux loge lui aux Invalides dans un étage ultra sécurisé.

Il est à la tête de plusieurs centaines de jeunes informaticiens chargés de déloger les pirates informatique. Et pour lui la sécurité commence par des mesures très simples qu'il s'applique à lui-même : une carte à puce avec code pour rentrer dans un de ses ordinateurs.

Mais d'autres gestes simples pour protéger la sécurité informatique des entreprises du CAC 40 existent. Chez Bouygues par exemple, on a deux hantises: les BYOD et les chambres d'hôtels. Les BYOD signifie "Bring Your Own Device" c'est quand vous mélangez votre portable pro et perso ou que votre entreprise vous offre une tablette dans laquelle vous stockez vos documents professionnel et vos photos de vacances.

Surtout le jour où vous la perdez ou vous vous la faites voler. Et les chambres d'hôtel, dans certains pays étrangers, c'est tout simplement le triangle des Bermudes des données informatiques, comme le décrit Patrick Chambetun des responsables de la sécurité informatique pour le compte de Bouygues :

Ces risques sécuritaires, représentent des dangers pour certaines entreprises mais aussi un gisement de croissance pour d'autres. En France, à côté des acteurs classiques IBM (par exemple) une dizaine de PME capables d'être réactives aux attaques de pirates….et qui vont envoyer leur informaticiens pompiers pour les déloger.

Et maintenant dans leur sillage vous avez aussi des centaines de start-up qui se spécialisent dans des secteurs très pointus. Et puis La France vient de passer la vitesse supérieure avec la loi de programmation militaire…

Comme les Américains, certaines entreprises sont maintenant considérées essentielles pour la vie de la Nation, on les appelle les OVI Organisme d'Intérêt Vital : EDF ou Veolia par exemple.

Veolia par exemple a tout récemment déjoué une attaque de pirates chinois qui tentait d'accéder aux bases de données. Ces attaques sont le quotidien des équipes de lutte contre la cybercriminalité. Ainsi l' Etat impose à ces entreprises de ne pas toujours fonctionner en réseau, et d'd'informer l'Etat aussitôt en cas d'attaque.

Les Etats-Unis eux sont allé plus loin encore.Ils s'autorisent le droit d'envoyer bombes et missiles en cas attaque informatique de grande ampleur.

L'équipe

Suivre l'émission

(ré)écouter L'éco du matin Voir les autres diffusions de l'émission

Le Comté contre les robots

Pas d'émission